Avertir le modérateur

02 janvier 2014

La Venus Hottentote. (Renga de katauka liés en stances)

La Venus Hottentote.

- Renga de katauta liés en stances -

Le katauta est une poésie japonaise, 3 vers en 5/7/7. Dans ce texte, La Venus Hottentote, par suites de 3 katauta liés sous forme de stances de 9 vers, forment, ce que l'on dénomme, en japonais une suite ou renga composé non par plusieurs auteurs, comme habituellement conçu, mais par un seul....

La Venus Hottentote.jpg

Les siens massacrés

par des hollandais chassant,

pour s'amuser, les sauvages,

les exterminant,

ensuite, sans compassion,

vendant les têtes coupées,

elle, un fermier boer(1),

l'arrachant à ses racines,

vaine esclave est devenue.

 

A tous les excès,

à toutes les suffisances,

à tous les emportements

et aux perversions

de son maître intransigeant

ne pouvant que se soumettre,

cent fois violentée

elle n'a pu qu'accepter

pour enfin être vendue.

 

D'Afrique du Sud

en sol anglais transportée,

d'esclave en bête de cirque,

ainsi transmuée,

au cœur d'un zoo humain,

et d'erreurs de la nature

difformes, tenues

en cages, pour maigres gages

sa vie en a basculé.

 

Sous un ciel de lune,

aux portes d'un autre monde,

drapée de voiles de brume,

Swatche Baartman,

stéatopyge, macronymphe,

et phénomène de foire,

aux regards curieux

d'européens immoraux,

est exposée sans vergogne.

 

Vénus hottentote,

de Londres à Amsterdam,

d'Amsterdam à Paris,

de foirails en cirques

de music-halls en salons

et en nom de la science,

femme mutilée

dévoilant son tablier(2),

est exhibée en public.

 

Déshumanisée,

sa place au jardin des plantes,

Paris devient son tombeau.

Moulée, disséquée,

par l'imminent chirurgien

de Napoléon, en singe,

en orang-outang,

l'insigne homme de science

s'est fourvoyé sans égard.

 

Qu'en chaque siècle homme

policé est exécrable !

Et qu'homme est méprisable

dans sa turpitude

à se vouloir supérieur !

Décrétée de race moindre,

Vénus Hottentote,

par des mains blanches souillée,

en a subi les courroux.

© 2014 Raymond Matabosch

Extrait du recueil  : "Les Oies sauvages",

Naga-uta, Haïbun et Katauka.

 

Notes :

(1) Le Boer, signifiant « paysan »,du néerlandais « boer », se prononçant « bu:r », est le nom donné aux pionniers blancs, d'Afrique du Sud, originaires des régions néerlandophones d'Europe, tant des provinces indépendantes du Nord alors appelées « Provinces Unies », actuels Pays-Bas, que des provinces du Sud sous domination espagnole dénommées Pays-Bas espagnols, mais venant aussi d'Allemagne et de France.

(2) Le tablier hottentot est la déformation volontaire du sexe féminin qui était pratiquée sur les jeunes filles dès leurs premières règles. Des petits cailloux, de plus en plus lourd ensuite, étaient insérés, par deux incisions de chaque côté des petites lèvres de la vulve pour les étirer. Un long processus s’accomplissait jusqu’à l'obtention d'un organe surdimensionné.

23:21 Écrit par catalan66270 dans Mes livres publiés | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : katauka, poésie japonaise | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu