Avertir le modérateur

02 février 2014

Fontès, un village en cœur d'Hérault. Suite II.

Néolithique.jpg

Protohistoire fontésole - Invasions & peuplements Cardiaux Franco-ibériques.

S'il est communément admis que les premiers envahisseurs, des régions côtières et péri-côtières Ouest-méditerranéennes, sont les peuples Impresso-Cardiaux, il est, de même, admis, suivant le faciès de la culture des poteries, que la civilisation qui leur a succédé, à partir de 6.100 ans BC, le cardial, jusque soit vers 5.000 ans BC, final l'épicardial, ou 4.700 ans BC, final du post-cardial, est la civilisation, rameau des cardiaux, dénommée Franco-Ibérique. Durant cette période, à la faveur de nouveau envahissements de leurs territoires, les peuples tribaux de Montserrat, en Catalogne, en Pyrénées Orientales et dans les Corbières, de Gazel, en Languedoc, et de Fontbrégoua, en Provence, se divisent, du Sud-Ouest au Sud-Est de la France, en un grand nombre de tribus telles, pour les plus représentatives, les Roucadouriens, - Aquitaine, Vendée, Bretagne Méridionale -, les Almériens, - Madurell et Ebre -, les Montboliens, - Asturie-Cantabrie, Euskal Herria, Navarre, Aragon, Vasconie, Pyrénées centrales et ariégeoises, Catalogne, Roussillon, Aude et Hérault occidental -, les Fagiens, - Hérault oriental, Gard et Provence occidentale -, les Escaniens, - Provence centrale -, les Fontbrégouates, - Provence orientale -, auxquelles se rajouteront, à partir du post-cardial, ce qui aura pour conséquence leur affaiblissement et leur extinction, les Biziens, les Sargeliens, les Pondcharaudiens, les Oradoux, les Saint-Uziens, les Solsoniens, les Empordaniens, les Vallesiens, etc... Ces tribus, principalement agriculteurs et éleveurs-bergers d'ovins, de caprins, de bovins, d'équins et de suidés, continuent de vivre dans des cabanes rondes ou ovales, - hameaux et petites cités -, ou, occasionnellement, durant les transhumances, dans des abris cavernaires et enterrent leurs morts dans des grottes collectives ou dans des fosses ovales ou rondes, parfois cerclées de pierres.

Mines de cuivres anté-antiquité.jpg

Mais si les Cardiaux Franco-ibériques adorent la grande déesse de la fertilité et pratiquent le culte du Dieu-taureau, des représentations de nouvelles divinités font leur apparition avec des dieux et des déesses oiseaux, serpents, animaux... et, chez les Montboliens et les Roucadouriens, la retrouvant plus tard chez les peuplades bascoïdes, - succédant aux Montboliens -, la grande déesse de la fertilité prend nom Maya. Aux mêmes époques, cette grande déesse est appelée Hépat chez les Hittites, Kubele chez les Lydiens, Kubaba chez les Phrygiens, Hathor/Sekhmet chez les Egyptiens, Cybèle chez les Hellènes, Anahita chez les Perses et Atargatis/Anat/Ishtar chez les Sémites..., une similitude en concordance avec l’avènement de proto-peuples de la mer, entre 5.300 et 5.150 ans BC, issus des expansionnistes, tant par terre que par mer, les Pelasges Vinciens. Bons navigateurs, ils ont été l'un des premiers à sillonner la Mer Méditerranée, à implanter de simples comptoirs de commerce ou d'échange, - ports protohistoriques de Lattes, de Jonquiés, de Salses, de Pech Maho..., réhabilités, du IV° au II° millénaires avant J.C. par les Mésopotamiens,les Minoens, les Mycéniens, les Égyptiens..., et au I° millénaire avant J.C., par les Phéniciens, les Étrusques, les Hellènes, les Carthaginois... et enfin par les Romains. -, et à négocier, surtout le cuivre, - mines de cuivre de Cabrières-Mougna, La Roussignole, Pioch Ferrus et Valarade, de Lascours-Avène, de Lodève, des Monts d'Orb et des contreforts méridionaux de l’Escandorgue, et de Boussac, de Cuise, de Fenouillères et de Fourques dans les Corbières -, avec les tribus installées en bordure des côtes et des fleuves côtiers, tels l'Hérault, l'Orb, l'Aude et la Têt, navigables en leur partie aval.

Desses mere.jpg

C'est durant cette époque que, sur la bordure Ouest-méditerranéenne, les premières cabanes carrés ou rectangulaires, en pierres sèches, en bois, torchis et pierre,regroupées en village et proto-villes, sont construites sur des oppida. Au niveau religieux, la suprématie de la Grande Déesse est indéniable car les sanctuaires dans des grottes, ou en extérieur, voire même avec l'érection de temples, lui sont consacrés et seul le taureau sacré cohabite avec la déesse-mère, « maîtresse de la vie et de la mort », déesse « de fécondité, de maternité, de royauté et de maîtrise des fauves » et déité dominante du panthéon divin monothéïque, au Néolithique, qui sera supplanté, vers le VI° Siècle avant J.C, par le « monothéisme masculin de la religion abrahamique. ». Et pouvant corroborer ces invasions, par voies terrestres et surtout maritimes, par des peuples venus d'Asie Mineure, des tribus Cardiaux Franco-Ibériques, une étude scientifique, commanditée par le Wellcome Trust, sur la diversité génétique des populations, réalisée par des chercheurs de l'Université de Leceister, au Royaume Uni, et publiée en janvier 2010, établit que 80 % des lignées génétiques masculines des Européens, sont issues des agriculteurs qui sont arrivés du Proche-Orient entre 6.000 et 3.000 ans BC, tandis que la majorité des lignées génétiques maternelles proviennent des chasseurs-cueilleurs du Mésolithique.

A suivre : Protohistoire fontésole - Invasions & peuplements Montboliens et Chasséens.

© 2010 Raymond Matabosch

18:27 Écrit par catalan66270 dans Mes livres publiés, Voyage en Terres Héraultaises | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu