Avertir le modérateur

14 mars 2014

Afin d'expédier aux oubliettes une affaire d'État (les écoutes Sarkozy) préjudiciable au pouvoir en place, un nouveau Mensonge d'État fleurit (1/4)

Afin d'expédier aux oubliettes une affaire d'État (les écoutes Sarkozy) préjudiciable au pouvoir en place, un nouveau Mensonge d'État fleurit (1/4)

eruption-volcanique.jpg

Alors que les écoutes, diligentées au moins depuis le 3 Septembre 2013, plausiblement bien des mois avant, - les propos tenus, d’après « Le Figaro » et « Le Journal Du Dimanche », par le Président de la République en exercice, François Hollande, au sujet de Nicolas Sarkozy, devant des députés socialistes : « Je le surveille, je sais exactement ce qu’il fait... », des propos lourds de conséquences sur les vraies intentions qui animent le premier personnage de France élu, en Mai 2012, par seulement 30% des électeurs inscrits sur les listes électorales et son gouvernement..., le laissant clairement entendre -, sur les personnes de Nicolas Sarkozy, de Maître Thierry Herzog, de Claude Guéant, de Brice Hortefeux, de l'avocat général de la Cour de Cassation Gilbert Azibert, de l'ancien patron de la Police Nationale Michel Gaudin..., - et bon nombre d'autres personnes dont le nom n'a pas encore été dévoilé ou n'a pas transpiré - ;
que ces mises sur écoutes, et les perquisitions qui en ont découlé, sont effectuées dans la plus pure des illégalités, - aucune mise en examen et aucune personne poursuivie -, et ne peuvent s'apparenter qu'à soit un abus de pouvoir de la part des magistrats instructeurs, - par définition, bien que saisi par un Procureur de la République, car ne pouvant se saisir d'office, et ne pouvant effectuer d'enquête que dans la limite fixée de la saisine, un juge d'instruction est indépendant de la Chancellerie -, soit, - œuvrant en concertation avec le Procureur de la République et les services de police, médico-légaux et/ou d'expertise judiciaire, tout en devant apprécier les demandes d'actes des avocats, le Procureur de la République étant soumis directement à la Chancellerie et les Services de Police au Ministère de l'Intérieur, l'un et les autres devant rendre des comptes, sur l'avancement de l'enquête, à l'autorité du pouvoir en place qui peut avoir des intérêts à ce qu'une enquête, dont il a, de fait, le contrôle, soit approfondie -, bon gré, mal gré, conduits à jouer les supplétifs de la police politique en violant le secret de l’instruction ou en mettant, sur instruction du pouvoir en place, des personnes sur écoutes ;
que ces mises sur écoutes, entachées du sceau de l'illégalité, véritable démonstration d'une Affaire d'État doublée d'espionnage politique, plongent, dans la tourmente, la Garde des Sceau & Ministre de la Justice Christiane Taubira, le Ministre de la Justice Manuel Valls, le Premier Ministre Jean Marc Ayrault et le Président de la République François Hollande et font étalage de la dérive d'un régime politique, initialement eu républicain et démocratique en regard des institutions de la Ve République qui ont pour objectif notable, d’éviter que le chef de l’État ne soit un chef de clan, d'un régime politique qui a versé, par le fait majoritaire et la conception extensive, - et notoirement entre le 21 Mai 1981 et le 15 Mars 1986, entre le 21 Mai 1988 et 17 Mai 1995, et depuis le 15 Mai 2012 -, qu'en ont eu les titulaires successifs de la fonction présidentielle et qu'en a l'actuel titulaire, dans la dictature et l'absolutisme ;
que ces mises sur écoutes, s’enchaînant, depuis le 18 Mai 2012, à des mensonges d'État, à des affaires d'État et à des barbouzeries assez peu ragoûtantes à répétition, sont le reflet d'incompétences et d'impérities étatales au chef du pouvoir en place, qui, « en tout autre pays que la France, dans un régime démocratique normal, il n'est pas à exclure, - cela paraît même certain -, que François Hollande et ses comparses ministres auraient été assignés devant la Haute Cour sous l’inculpation de forfaiture....(1) » et vont peser lourds sur les prochaines échéances électorales, tout particulièrement sur celles afférentes aux élections municipales des 23 et 30 Mars 2014 ;
que la divulgation, - violant, en particulier, le secret de l’instruction -, de ces mises sur écoutes, arrivant après une avalanche d'affaires, - multiplication des plaintes pour détournement de biens sociaux ou d'enrichissement personnel à l'encontre de maires de droite, campagne d'égoutiers à l'encontre des candidats de Droite et d'Extrême Droite, Affaire de l'étudiante d’origine russe que des policiers semblent avoir fait chanter pour qu’elle « balance » des noms de personnes engagées contre le mariage gay en échange de l’obtention de la nationalité française, Affaire Copé, Affaire des enregistrements Buisson à rebondissements et coulant lamentablement par le fait qu'un sous fifre en a effacé les bandes pour graver « les Grandes Gueules de RTL », etc... etc... -, portées au ban de la vindicte populaire par des médias à la botte du pouvoir en place, - il ne doit pas être oublié, à moins d'être atteint de la maladie d'Alzheimer, que François Hollande avait promis des primes conséquentes aux journalistes qui cireraient ses bottes et celles du Parti Socialiste -, concorde avec la publication de sondages, - IFOP pour Le Journal du Dimanche, CSA pour BFMTV, Orange et Le Figaro, etc... etc... -, effectués dans le cadre des élections municipales des 23 et 30 Mars 2014, qui donnent la victoire de la Droite avec 40 à 46 % d'intentions de vote global pour les listes Union pour un Mouvement Populaire-Union des Démocrates et Indépendants-Divers Droite, 17 % pour les listes Front, et une défaite cuisante pour le Parti Socialiste qui n'obtiendrait que 21 % d'intentions de vote ;
afin de détourner le déferlement de la tourmente qui s'abat sur le Président de la République, sur son Gouvernement et sur tout le Parti Socialiste, un nouveau lapin est sorti du chapeau du magicien : LA POLLUTION !!!!

Orchestrée par le Parti Socialiste et, sans coup férir par le Président de la République et le Gouvernement, les articles, tous plus alarmistes les uns que les autres, déferlent dans les médias et les titres fleurissent, au petit matin, comme roses perlées de diamants et de perles de rosée, « Plus de 30 départements en alerte pollution », « La pollution aux particules se poursuit, le seuil d'alerte dépassé », « Quatre nouveaux gaz nocifs détectés dans l'atmosphère », « Alerte à la pollution : l'inertie de la France durant les vingt ans de la gouvernance de la Droite », « Pollution : la carte de France des régions les plus touchées » « Alerte maximale à la pollution aux particules fines en France », « Alerte à la pollution dans plus de 30 départements : 15 bons réflexes à adopter », etc... etc..., à tel point que presque toute la France, de l'Île de France en Rhône-Alpes et Vaucluse, en passant par la Bretagne, le Nord-Pas de Calais, la Haute-Normandie, le Calvados, la Manche, le Poitou-Charentes, les Deux-Sèvres, la Charente-Maritime, la majorité de la région Centre, l'Eure et Loir, l'Indre et Loire, le Loir et Cher, le Loiret, la Picardie et la Marne, etc... etc..., est placée en alerte maximale à la pollution aux particules.

Et comme par enchantement, tous les MAIRES SOCIALISTES, tous les PRÉSIDENTS DE CONSEILS GÉNÉRAUX SOCIALISTES, tous les PRÉSIDENTS DES CONSEILS RÉGIONAUX SOCIALISTES, se portent, de conserve, en réaction à l'épisode de pollution aux particules fines, au chevet des français et agrémentent leur soutien inconditionnel par des largesses dont les dépenses seront, de surcroît, imputées aux contribuables... Tout autant, les articles, contant les exploits de ces maires et élus socialistes prévenants, déferlent dans les colonnes des médias « Face à la pollution, Vélib' et Autolib' gratuits à Paris », « Pollution aux particules. Des mesures prises dans plusieurs villes », « Les transports gratuits tout le week-end en Ile-de-France», « Stationnement, bus et tram gratuits à Caen », « Pollution à Bordeaux et en Gironde: les transports en commun gratuits jusqu'à dimanche », « LYON. Pic de pollution : Vélov' offre une heure gratuite à ses abonnés », « Pollution: le député socialiste Thomas Thévenoud préconise un tarif réduit des taxis », « Pic de pollution : les transiliens gratuits dans toute l'Ile-de-France jusqu'à dimanche », etc..., etc... Et ils viennent s'accoler aux pensum vantant les attentions particulières d'autres maires, plus qu'attentionnés envers leurs électeurs, qui proposent, comme à Toulouse, « Contre l'abstention, le maire sortant de Toulouse vous trouve un mandataire », comme dans de nombreux villages et villes, « Les subventions aux associations sur fond de campagne électorale », comme à Rennes, « Municipales-Rennes : des subventions mirobolantes versées au Théâtre national de Bretagne », etc... etc...

Mais ce qui se dit moins, il faut aller piocher les informations aux tréfonds des médias, du reste l'histoire n'a été éventée que par un seul d'entre eux, BMFTV, « Près de 700 policiers ont mené plusieurs contrôles-surprise et ont contrôlé jeudi plusieurs milliers de véhicules dans 270 lieux de Paris et sa petite couronne et ont relevé 17.760 infractions dont 10.152 infractions le jeudi 13 Mars 2014, qui ont été sanctionnées. » Sous les airs faussement débonnaires des barons socialistes coutumiers des largesses à appâter les simples d'esprit, s'apparentant, sans équivoque à des manœuvres purement électoralistes, l’État en profite pour accentuer la répression et ponctionner, plus encore, les contribuables. De fait, un flagrant nouveau mensonge d'État qui, sous couvert d'une pseudo-pollution leur ayant permis de déclencher une alerte maximale à la pollution aux particules, un bon mobile pour mener des contrôles-surprises qui s'étendent, d'heure en heure, à travers tout le territoire français, des contrôles-surprises qui ont la particularité de ne concerner, - il suffit de se brancher sur les fréquences hertziennes dévolues aux 14.000 radio-amateurs et aux quelques 200.000 cibistes -, que le peuple francophile, - les Français et les immigrés ayant épousé l'identité laïque et patriotique du sol national -, exclusivement, les autres passant, sans coup-férir, entre les « mailles du filet. »

Mais, favorisant des motifs fallacieux tels l'inversion de température et l'absence de vents ou le pseudo-taux de particules fines générant le chiffre exorbitant de 42.000 morts par an en France, etc..., etc..., ce qui, surtout, ne se dit pas, par incompétence, incapacité, médiocrité et surtout par le fait d'une certaine caste de scientifiques inféodés à des grands trusts, - désireux d'engrosser plus encore les bénéfices déjà conséquents qu'ils souhaitent retirer de telles annonces -, et au pouvoir en place, - des égalitaristes rabaissant tout le monde à leur pitoyable niveau -, c'est que la vraie pollution, non les brouillards qui résultent des conditions atmosphériques présentes, pas plus que la pollution anthropique qui ne représente que 1% de la pollution mondiale, se localise d'une part dans l'atmosphère, lors contenue à un taux quasi permanent grâce au recyclage effectué par la nature(2), et d'autre part, plus conséquemment à cause des émissions éruptives, annuellement, de plus de 50 volcans(3) et de la pollution émanant de l'univers, dans la stratosphère, raison pour laquelle le ciel apparaît gris sur fond bleu.

En toute chose, la période actuelle est marquée, d'une part, par un état d'anxiété qui affecte une majorité de la population, une augmentation continuelle du chômage et la recherche vaine d'un emploi, une angoisse de perdre un emploi, une obsession de la faillite, de la précarité, de la perte identitaire, et, d'autre part, en accentuant les effets négatifs, la déconfiture de la politique française ... Pour les pouvoirs publics et la gouvernance de la France, se taisant sur les vrais taux de concentrations de pollution de l'air, il plus aisé, en agitant le spectre d'une pollution anthropique ascendante, de mettre en cause la pollution de l'air comme facteur de trouble de la santé que la situation socio-économique actuelle. Mais, statistiquement, depuis 1986, - espérance de vie 71,5 ans pour les hommes et 79,7 ans pour les femmes -, la durée moyenne de vie augmente régulièrement de 4,1 à 4,3 mois par an pour les hommes et de 2,7 à 3,0 mois par an pour les femmes, tant et si bien que l'espérance de vie, en 2013, a été de 78,7 ans pour les hommes et 85,1 ans pour les femmes.[...]

Notes :

(1) « Étroits d'esprits & pleutres réalités. Pamphlet. », - en finalité de rédaction, mais dont des extraits déjà publiés -, chapitre « En guise de Préambule », de Raymond Matabosch.
(2) « Berlingots aux piments. Pamphlets », chapitre « Le Réchauffement climatique, un scandale et une arnaque écologico-politico-scientifique ! », Raymond Matabosch, Novembre 2011, Paris
(3) « La spirituelle et aberrante crosse de hockey. », Raymond Matabosch. Décembre 2012, États-Unis

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu