Avertir le modérateur

01 juin 2014

Cratère Patomsky, « nid d'aigle » yakoute. - suite II.

Chapitre III : Le cratère Patomsky, une structure géologique unique ? (Extraits)

formation d'un pingo en milieu hydrolique.jpg

Pour les géologues russes, auxquels les scientifiques du monde entier emboîtent le pas, le cratère Patomsky, localisé dans un lointain secteur montagneux, - se situant à environ 200 kilomètres des premiers lieux habités du centre de la zone auri­fère de la villeBodajbo et à une distance similaire du lac Baï­kal -, de la Sibérie Orientale recouvert par des broussailles denses, « est une structure géologique unique sur la Terre » et aussi « l'un des objets mystérieux qui, par sa taille, a l'appa­rence d'un cratère lunaire. »

 

[….]

 

De fait, suivant la découverte faite, en Novembre 2009, par un passionné de glaciologie français, Claude Beaudevin, et un informaticien, Bruno Pisano, « dans les environs de Gre­noble, vers le Col du Coq, Massif de la Chartreuse, au bord du sentier qui mène du Habert du Col du Coq au Col de la Faita, en UTM WGS 84 : 31T 0721670/5020250, à 1.450 mètres d'alti­tude, une forme de relief tout à fait semblable à un pingo ». le cratère Patomsky ne serait pas unique en son genre

De taille réduite, largement érodée, datant de la glacia­tion de Würn, de la fin du Pléniglaciaire supérieur ou du Dryas ancien, - première époque du Tardiglaciaire -, entre 21.000 et 17.000 Bephore Christ, - des cicatrices de lithalses, dans les Ar­dennes belges, et des mardelles, dans le Berry, étant datées du Dryas récent, entre 10.000 à 12.000 ans BP -, les inventeurs de la structure précisent qu'il « s'agit d'un cône régulier, d'une trentaine de mètres de diamètre à la base et d'une dizaine de mètres de hauteur. A son sommet, une dépression conique de 3 à 4 mètres de diamètre et de 1 mètre de profondeur environ. L'en­semble, qui se situe en forêt, dans une pente assez soutenue, se présente comme un « petit volcan de poche. »

 

[….]

 

La structure, comportant de nombreux blocs de calcaire, débités par gélifraction, est érodée. Au centre de la dépression sommitale un petit dôme, de 2 mètres de diamètre environ et de 0,30 à 0,40 mètre de hauteur, bien qu'envahit par la végétation, est encore visible. De toute évidence, c'est unpingo qui s'est for­mé en milieu hydraulique, - en système ouvert -, et qui, bien que de plus petite dimension et beaucoup plus verdoyante, est le mo­dèle réduit de celle, composée de blocs, fragmentés en débris anguleux par la cryoclastie, de calcaire et autres roches, du cra­tère Patomsk.

 

[….]

18:35 Écrit par catalan66270 dans Mes livres publiés, Sciences : volcanisme et volcanologie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu