Avertir le modérateur

30 janvier 2015

Salon du Livre, de la Rose et de la Danse, le 26 Avril au Parc Rimbaud à Montpellier 27 Septembre

 

Parc Rimbaud.jpg

 

Pour tous les auteurs édités à compte d'éditeur, à compte d'auteur ou auto-édités, aux libraires et aux maisons d'édition qui souhaiteraient participer à la Fête du Livre, de la Rose et de la Danse, le Dimanche 27 Septembre 2015, au Parc Rimbaud, à Montpellier, de 10 h à 18/19 h, organisé par le Collectif des Auteurs du Languedoc-Roussillon et La Maison pour Tous George Sand, quartier des Aubes

Il m'est seulement nécessaire que vous me retourniez, par courriel,
adresse courriel : ray66270@live.fr

la fiche ci-dessous complétée :

Nom :
Prénom :
Pseudonyme éventuel :
Adresse :
Numéro téléphone :
Adresse courriel :
Genre littéraire : (Jeunesse, Roman, Poésie, Policier, Essais, Nouvelle & Novella, BD, spécifier si spécialité Danse, auquel cas possibilité, en outre, de présenter des livres de photographie sur la danse, l'art de la danse, danseurs... etc...

de plus, pour les auteurs :
Titres, genres et résumés des ouvrages que vous présenteriez si votre demande de participation est retenue.

et préciser si désir de mener une causerie (durée 30/45 minutes) sur la danse et l'art de la danse ou de proposer une lecture (durée 15/20 minutes)...

et si désir de mener une causerie sur la danse et l'art de la danse ou de proposer une lecture...

et pour les libraires et les éditeurs :

leur ligne éditoriale

Artistes peintres, sculpteurs, photographes, métiers d'art qui désiriez y présenter vos œuvres, un espace vous est alloué

Dernier délai, pour les demandes d'inscriptions : 31 Mai 2015

 

18:49 Écrit par catalan66270 dans Manifestations littéraires | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

29 janvier 2015

Extrait du premier chapitre du pamphlet "Les voix fuligineuses de l'Antéchrist." de Raymond Matabosch, à paraître au 15 Février 2015.

Ce pays « ami » et son feu souverain, le roi Abdallah, « digne de toute sa confiance » avec lequel François Hollande, Président de la République française, (suivant ses propos tenus lors de sa conférence de presse sur les relations entre la France et l'Arabie saoudite du 29 décembre 2013), « partageait exactement la même position »

l'Antéchrist.jpg

...........................................

Un système de succession adelphique, la famille royale, une classe sociale en soi, une application rigoriste de la charia, le pays d'Ibn-Saoud et les djihadistes, une schizophrénie des saoudiens à l'étranger…, avec le décès du roi Abdallah et l'accession au trône de son demi-frère, le prince Salmane, il devient important de lever une part du voile fuligineux et de la chape de plomb amphigourique qui caparaçonne le Royaume d'Arabie saoudite de confession sunnite salafiste/wahhabite.

Plusieurs dirigeants mondiaux, tous, les uns plus que les autres véritables pantins de comédie, ont présenté leurs hommages au roi saoudien décédé et lui ont tressé des lauriers. Ainsi, le Premier ministre britannique, David Cameron, a déclaré « qu’il avait renforcé le dialogue entre les religions » et son prédécesseur, Tony Blair, « que le personnage, avait été un modernisateur habile, qui a dirigé son pays vers l’avenir. » Pour n'être point en reste, la française, Christine Lagarde, directrice générale du Front Monétaire International, a souligné « le féminisme discret du roi » et François Hollande, Président de la République française, « a salué la mémoire d'un homme d’État dont l’action a profondément marqué l’histoire de son pays et dont la vision d’une paix juste et durable au Moyen-Orient reste plus que jamais d’actualité. »

A l'instar de la Corée du Nord, du Turkménistan, des Émirats arabes unis, du Qatar, du Koweït, de l'Oman ou de certaines des plus violentes dictatures africaines, l'Arabie saoudite est apparue dans le bas du classement annuel 2014, établi par Freedom House, une organisation basée à Wahington, étudiant l'étendue de la démocratie dans le monde. en ce qui concerne les libertés civiles et politiques.

En Arabie Saoudite, les partis politiques et les syndicats ne sont pas autorisés. Au cours de l'année 1990, le « Parti Socialiste Arabe d'Action », fondé en 1972, et « le Parti Communiste d'Arabie saoudite », créé le 31 Août 1975, sont persécutés et dissous et leurs membres emprisonnés. Après qu'ils aient eu pris l'engagement de ne pas poursuivre leurs activités politiques, ils ont été libérés. Seul le « Parti Vert d'Arabie saoudite », bien que son existence ne soit pas reconnue légalement, est la seule formation politique active dans le royaume. Il n’existe aucune élection nationale, Les premières élections, au niveau municipal uniquement, parmi les élus deux femmes, - Le 25 Septembre 2011, le roi Abdallah accorde le droit de vote aux femmes à la suite des mouvements populaires qui ont eu lieu dans le cadre du Printemps arabe -, siégeant au Conseil de Djedda, - deuxième ville du pays saoudien et grand centre de commerce -, ont lieu en 2005.

L'Arabie Saoudite qui étant une monarchie absolue, gouvernée par un roi héréditaire, il n'y a pas de Parlement, seule fonctionne une chambre consultative symbolique au pouvoir extrêmement restreint, connue sous le nom de « Majlis al Shura », ou « Conseil de la Choura », et composée de 150 membres, tous nommés par le monarque pour quatre ans. Elle constitue, système monocaméral ou unicaméral, - système parlementaire à une seule chambre, longtemps considéré comme la marque d'un régime authentiquement républicain -, le seul organe législatif du pays. Elle est autorisée à proposer des projets de loi et à les transmettre au roi, mais lui seul a le pouvoir de les adopter et de les faire respecter. Elle élabore les études collégiales sur des rapports annuels réalisés par les ministères et organismes officiels. Ses conseils sont transmis au roi afin de l'aider à décider sur les projets politiques, les traités internationaux et les plans économiques. Enfin, elle peut être sollicitée afin d'examiner les budgets annuels. Le 11 Janvier 2013, pour la première fois, des femmes saoudiennes, - princesses, universitaires et militantes, leur conseil étant limités aux domaines « féminins », tels la famille et les enfants -, de confession sunnite salafiste/wahhabite ont été nommées membres de l'Assemblée consultative

En Arabie saoudite, la critique du régime et les manifestations contre la dynastie des Al-Saoud, notamment dans les provinces orientales, sont strictement interdites. Si les militants d'opposition sont systématiquement embastillés. Si, en 2014, Abd al-Karim al-Khoder, après avoir réclamé le passage à un gouvernement constitutionnel, est devenu prisonnier politique ; si le blogueur Raif Badawi a reçu 50 des 1.000 coups de fouets auxquels il a été condamné pour prôner la liberté d’expression sur son site ; si Abdul Aziz al Wuhaibi et six autres personnalités ont été arrêtés, détenus arbitrairement et maintenus au secret dans la prison d’al Hair, sans qu’un mandat d’arrêt ne leur ait été présenté, pour un projet de création d’un parti politique réformateur, projet adressé au roi personnellement dans le but de solliciter son autorisation ; si Abdul Aziz al Wuhaibi qui avait refusé de renoncer à ses activités politiques, a été inculpé et condamné, sous le chef d'accusation d’avoir « désobéi au souverain » de l’Arabie saoudite, à sept ans d’emprisonnement, à l’issue d’un procès d’une iniquité flagrante ; si Sheikh Tawfiq Jaber Ibrahim al Amer, religieux chiite, a été arrêté après avoir appelé à des réformes politiques dans un prêche, détenu au secret et inculpé pour avoir « aiguillonné l’opinion publique » ; si Mohammed Saleh al Bajady, homme d’affaires et cofondateur de l'Association saoudienne des droits civils et politiques, - ACPRA -, a été arrêté pour avoir pris part à une manifestation devant le ministère de l’Intérieur, à Riyadh, inculpé de charges liées à la création de l’ACPRA et accusé d’atteinte à la réputation de l’État et de détention de livres interdits, en l'absence de ses avocats qui n’ont pas été autorisés à le rencontrer ni à assister aux audiences ; si Fadhel Maki al Manasif, militant des droits humains et défenseur des droits de la minorité chiite, a été arrêté et détenu au secret après être intervenu alors que la police arrêtait deux hommes sans qu'il ne puisse rencontrer ou appeler ses proches ni un avocat, ce faisant craindre qu’il ait été torturé ; si 16 hommes, dont neuf éminents partisans de la réforme qui ont tenté de créer une association de défense des droits humains, ont été condamnés, par le Tribunal pénal spécial, instauré pour traiter les affaires de terrorisme et déclarés coupables de constitution d’une organisation secrète, de tentative de prise du pouvoir, de provocation contre le roi, de financement du terrorisme et de blanchiment d’argent , - certains d’entre eux ayant déjà été détenus, au préalable, sans inculpation, durant trois ans et demi, maintenus en détention prolongée à l’isolement et interrogés en l’absence de leurs avocats qui se sont vus, en outre, refuser l’accès à bon nombre d’audiences -, à l’issue d’un procès d’une iniquité flagrante, à des peines allant de cinq à trente ans d’emprisonnement ; si Firas Buqna, Hussam al Darwish et Khaled al Rashid ont été arrêtés à la suite de la publication d’un épisode de leur programme en ligne « On nous trompe », traitant de la pauvreté à Riyadh ; si Muhammad al Wadani, enseignant, a été arrêté à Riyadh, lors d’une manifestation en faveur de la réforme, et maintenu au secret dans la prison d’al Hair ; si Khaled al Johani, manifestant à l’occasion de la « Journée de la colère », à Riyadh, a été arrêté, inculpé de soutien à un mouvement de protestation et de communication avec des médias étrangers, maintenu au secret et à l’isolement dans la prison d’Ulaysha et torturé avant d'être transféré à la prison d’al Hair ; si Rima bint Abdul Rahman al Jareesh, membre de l’ACPRA, et Sharifa al Saqaabi ont été arrêtées avec une dizaine d’autres personnes alors qu’elles manifestaient devant le ministère de l’Intérieur, et réclamaient un procès équitable ou la remise en liberté de leurs proches de sexe masculin détenus sans inculpation ni jugement, certains depuis 10 ans, certains ayant été relâchés après s’être engagés, par écrit, à ne plus manifester ; si Rima bint Abdul Rahman al Jareesh et Sharifa al Saqaabi, ont été maintenus au secret, dans une prison à Qasim, au nord de Riyadh pour avoir signé des pétitions appelant à des réformes ; si des centaines de chiites ont été arrêtés à la suite de protestations dans la province de l’Est ; si Hussain al Yousef et Hussain al Alq, contributeurs réguliers à un site internet chiite qui évoque essentiellement les problèmes auxquels est confrontée la minorité chiite en Arabie saoudite, ont figuré au nombre des 24 personnes arrêtées, - certaines battues et frappées à coups de pied par des policiers -. à la suite de mouvements de protestation dans la ville d’Al Qatif contre le maintien de chiites en détention prolongée, et qui ont été relâchés, sans inculpation, après avoir signé un engagement de ne plus manifester : si Hussain al Yousef a de nouveau été arrêté, incarcéré, torturé et libéré souffrant de fortes douleurs dans le dos, et pouvant à peine se déplacer, etc., etc..., toutes les manifestations, diligentées sur le sol saoudien, se terminent par une répression sanglante et cette violence, exercée sur les manifestants, se fait à huis clos car le silence des États-Unis, de l'Europe, de la France, - la complicité de la Présidence de la République, François Hollande déclarant qu'avec le roi Abdallah il « partage exactement la même position » et affiche ouvertement une complicité totale avec ce Royaume moyenâgeux, un état féodal « ami » de toutes les bourgeoisies occidentales et ennemi de tous les travailleurs et de tous les peuples qui aspirent à se libérer du joug des régimes d'un autre âge et de leurs protecteurs impérialistes -, et de leurs médias, sur ces exactions, est impressionnant….

....................................................................
Etc… etc...

11:39 Écrit par catalan66270 dans Coups de gueule, Mes livres publiés | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

26 janvier 2015

Vient de paraître : "Au royaume de la terreur et des anté-élohim" de Raymond Matabosch

"Au royaume de la terreur et des anté-élohim"
de Raymond Matabosch

Au royaume de la terreur et des antéélohim.jpg

Au royaume de la terreur et des anté-élohim

ISBN : 9781326158200
Langue : Français
100 Pages
Reliure : Couverture souple en dos carré collé 
Impression intérieure : Noir & blanc
Prix : 15,00€


Fétichistes et anthropomorphiques, - fétichisme et anthropomorphisme, doctrine concevant l'Homme à l’image de la Divinité à qui elle attribue une forme corporelle et des passions semblables à celles des Hommes -, comme le sont toutes les religions patriarcales, - un Dieu créateur -, les religions de l’Antiquité, - Égyptiens, Assyriens, Phéniciens, Perses, Carthaginois, Grecs, Romains... et des centaines d'autres moins émergentes -, tout autant patriarcales, étaient, en outre, au différent de celles, abrahamiques, dites-monothéistes, - judaïsme, chrétienté et islam -, en nos temps présents, - exceptées celles d’Extrême-Orient, dites-polythéistes. Qu'en fait, depuis près de dix mille ans, Dieu est la compréhension du concept du « chef suprême », imaginé par des seigneurs et des chefs de guerre qui, pour se refaire une virginité tout en privilégiant leur propre enrichissement, s'étaient auto-proclamés « religieux », un utopique, chimérique et illusoire « chef suprême » n'ayant aucun pouvoir sur les individus, si ce n'est un unique pouvoir celui de « leur faire avaler des couleuvres..... »

A l'image de certaines précédentes publications telles :
Chemins de déperdition, Berlingots aux piments et « No, he Kahn't : DSK... », aux Editions Edilivre
http://www.edilivre.com/auteurs/raymond-matabosch-3559.html
Dragées au Piment de Cayenne
http://www.lulu.com/shop/raymond-matabosch/dragées-au-pim...
Étroits d'esprits & pleutres réalités. Pamphlet. 
http://www.lulu.com/shop/raymond-matabosch/étroits-despri...

pamphlétaire par excellence, celle nouvelle publication ne plaira certainement pas à tout le monde et tout particulièrement aux politico-politicards qui agitent leurs bras comme des moulins à vent et qui se gaussent de gérer la France en bons pères de famille depuis 1981...

08:11 Écrit par catalan66270 dans Coups de gueule, Mes livres publiés | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

25 janvier 2015

Un nouveau délit extirpé d'une ancienne loi mitterrandienne de 1988 : « Atteinte à la considération et à l'honneur des jeunes de banlieue » sorti du chapeau hollandiste...

C'est tout nouveau, ça vient de sortir du chapeau de nos magiciens qui paradent au prytanée de la Nation France et c'est encore tout chaud !!!!!!!! Et chaud devant chaud !!!!!!!! UN NOUVEAU DÉLIT : « ATTEINTE À LA CONSIDÉRATION ET À L'HONNEUR DES JEUNES DE BANLIEUE » est né dans les maternités de l’Élysée, de Matignon et de la Chancellerie, des maternité qui ne s’embarrassent pas avec l’incorrectement correct racisme anti-français. Déjà, comme des moutons de Panurge, des magistrats, ayant bien réfléchi en toute âme et conscience, - mais ont-ils une âme et une conscience ? ou agissent-ils seulement à solde ? -,diligentent des procédures à l'encontre des mal-pensants. Et, original mais tout autant coutumière du fait, la presse bobo de gauche ne s'empresse pas de crier au scandale. Tout au contraire, la tête enfoncée dans le sable, elle fait l'autruche et ne se précipite pas pour en informer les français.

Un premier contrevenant à la loi du 29 Juillet 1988, (tient nous étions sous une mandature socialiste, Président de la République François Mitterrand, Premier Ministre Michel Rocard, Garde des Sceaux, ministre de la Justice Pierre Arpaillange), s'est vu signifier une convocation dans laquelle est envisagée une mise en examen, par le tribunal de Nanterre, le 15 Janvier 2015, aux motifs : « Pour avoir le 9 Janvier 2014 à 11 heures et 11 heures 30, sur le territoire national étant invité d'émission, par des discours, avis ou menaces proférées (belle faute d'orthographe) dans un lieu ou réunions publics, en l'espèce la télévision, porté des allégations ou imputations d'un fait portant atteinte à l'honneur et à la considération « des jeunes de banlieue » en l'espèce en déclarant : « Non la France n'est pas antisémite, il y a le noyau dur de l'extrême droite qui l'est vigoureusement, une partie de l'ultra gauche et les islamistes et une partie des jeunes de banlieue », art 23, 29 all, 32 all, 42, 43 , 48 al6 de la loi du 29 Juillet 1988. »

klarsfeld.jpg

Qu'ainsi, chaque jour venant, nos charlots, nos guignols et nos pantins de comédie élitistes gouvernementaux, chapeautés par des sires ne s'embarrassant pas d'inconvenances, ne trouvent rien de mieux que de faire appliquer des décisions extravagantes et folles à l'encontre d'une France en totale décrépitude depuis leur avènement au pouvoir le 15 Mai 2012 et qui ne savent plus quoi inventer pour détruire ce qu'il peut rester d'une nation presque deux fois millénaire.

Tout d'abord, et je dois l'avouer, recevant cette information, j'ai cru en un hoax, - il en court tellement depuis le 7 Janvier et les macabres « accidents » aux tenants et aboutissants qui ne sont toujours pas élucidés et qui ne le seront peut-être jamais -, à une blague de potache ou à un Premier Avril avant l’heure. Et j'en ai bien vite déchanté en découvrant le fac-similé de la « convocation pour première comparution » diligentée au chef d'un citoyen français, certes de confession juive, mais citoyen français à part entière.

A croire que nos élites poussent les français de souche et les émigrés de toutes confessions qui se sont intégrés et qui ont épousé les concepts républicains de la Nation des Droits de l'Homme, - tient encore une référence à la Révolution de 1789 -, dans les tréfonds de basse fosse, vers le communautarisme radical et nous, français dont nos ancêtres ont fait la Révolution de 1789, nous laissons faire sans mot dire. A croire que nos gouvernants, toujours plus beaux, toujours plus intelligents, toujours plus dans la norme voulue, inventent des mesures pour que chacun de nous, français de souche et émigrés de toutes confessions qui se sont intégrés et qui ont épousé les concepts républicains de la Nation des Droits de l'Homme, ressentions la haine de l'autre et la haine de soi.

Assisterions-nous à une radicalisation de la France par le sommet de l’État ? Et les « sales français », les « sales blancs », les « bolosses », « les tabassages en règles voire les meurtres des indigènes de France et des émigrés qui ont épousé leur laïcité », etc., etc., ce sont des invectives et des injures racistes anti-français qui n’existeraient pas aux yeux de nos élites gouvernementales, de nos juges y inféodés et d'une presse bobo de gauche pieds et poings liés aux directives étatiques… ?

Nostradamus.jpg

Les Centuries de Michel de Nostredame, plus connu sous le nom de Nostradamus, sur l'antéchrist, - certes une expression chrétienne et juive, mais une expression tout autant usitée, « عدو للمسيح », dans le monde musulman modéré… puisque c'est ainsi qu'ils parlent des « égarés » sunnites salafico-wahhabites, en d'autres termes les extrémistes, les djihadistes, les takfiris et les terroristes d'Al Qaïda et de l’État islamique et leurs mouvances soutenus et financés par les wahhabites veillant aux destinées de l'Arabie Saoudite et du Qatar -, seraient-elles réalités en France ?


Un Prince Libyen très puissant dans l'Occident
Viendra avec ses Arabes enflammer le cœur des Français,
Un savant aux lettres, un écrivain, daignera consentir,
De traduire la langue Arabique en Français.


Il faut savoir, qu'au XVIe Siècle, les Lybiens étaient les habitants de l'Arabie et les alliés les plus puissants de la civilisation de l'Ouest, avec leurs pétrodollars, ne sont-ils pas l'Arabie saoudite et le Qatar, deux états de confession wahhabite... ? Et Ben Laden que les Etats Unis et toutes les nations de la civilisation de l'Ouest ont soutenu et formé, entre 1979 et 1989, contre la Russie, n'était-il pas un Prince saoudien ? Et parmi nos écrivains français, n'avons-nous pas eu un Caton, spécialiste du commando masqué, qui pour ne pas que sa voix soit reconnue lors des interviews, avait demandé à un sous-fifre mitterrandiste, de fait un imposteur s'attribuant les mérites et les écrits d'un autre, d'y répondre à sa place, ce dont il s'était exécuté de bonnes grâces ? Y aurait-il à craindre du dit-Caton ? S'étant rangé, probablement non ! Ou plus du sous-fifre qui, lui, s'attellerait à faire faire la tâche de traduction ? Telle est la question, pour les indigènes français et les émigrés de toutes confessions qui se sont intégrés et qui ont épousé les concepts républicains de la Nation des Droits de l'Homme, à se poser !

 

12:46 Écrit par catalan66270 dans Coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

23 janvier 2015

11 Janvier 2015, la grande mascarade élyséenne...

Avec François Hollande et Manuel Valls aux manettes, une bande de pitres et de pingouins aura été ridicule jusqu’au bout... lors de la Marche Républicaine, du 11 Janvier 2015, organisée en grandes pompes par la Présidence de la République française... ET CA A COÛTÉ COMBIEN AUX CONTRIBUABLES FRANÇAIS ???? C'EST SURTOUT CELA QU'IL FAUT POSER COMME QUESTION !!!!!!!

Pour en justifier et loin des images de télévision qui ont continué à laver le cerveau du peuple de France dont l’émotion était bien réelle.... Cette foule de français qui disait son refus du terrorisme, qui clamait ses exigences de liberté et qui s’écoulaient dans des flots immenses, dans les rues de Paris, de Bastille à Nation, sans peur des attentats ou des mouvements incontrôlés…

la marche républicaine.jpg

la marche républicaine 1.jpg

Au différent, les pitres, les pingouins et les pantins de comédie ont fait croire qu’ils étaient tous des "Charlie" mais disons, plutôt, qu'ils ont montré, sur la vraie photo et non comme sur les montages télévisuels amalgamés (une superbe manipulation et une margoulinade bien orchestrées par le pouvoir en place) tressant des louanges à François Hollande et à Manuel Valls, à la face du monde, qu'ils étaient tous des "Charlots"...

Les pingoins manifestent lors de la Marche républicaine à Paris.jpg

Pour quel résultat ...? Pas sûr qu'un tel déballage de "fanfaronnaderies", de "forfanteries" et de "jactanceries", en tous points risibles et abstruses, jetant plutôt l'opprobre sur le Peuple de France (mais cela est coutumier depuis le 15 Mai 2015), aient pu ébranler les Al-Qaïadistes et les Étatistes islamiques.. Encore un coup d'épée dans l'eau...

L'on comprend mieux pourquoi Jean Christophe Cambadélis a refusé d'y inviter certains présidents de partis politiques français... Devant une telle mascarade, seulement bonne, avec du vent, à en mettre plein les yeux aux français, il ne fait aucun doute que la tromperie aurait été étalée au grand jour... et cela ni François Hollande, ni Manuel Valls, ni le Premier Secrétaire du Parti Socialiste n'en ont été désireux...

Mais ainsi sont les moulins à vent à qui le peuple de France à confié sa destinée...

16:55 Écrit par catalan66270 dans Coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu