Avertir le modérateur

19 juillet 2015

Dans toute son infatuation, plus incapable que lui, au plus haut sommet de l'état, c'est impossible...

Hier, samedi 18 Juillet 2015, en Lozère, Fançois Hollande, a une nouvelle fois montré ses grandes incompétences en matière d'économie... et de gestion calamiteuse des crises... qui ont mené la France depuis Mai 2012...aux tréfonds des culs de basses-fosses...en un mot, même si les économistes refusent d'en parler, à la faillite pure et simple du pays... dont plus une once de ses terres, de ses biens publics et privés, et de ses sous-sols, tout soumis à hypothèques le plus illégalement du monde, n'appartient plus aux français mais aux banques...

François Hollande.jpg

Hier, samedi 18 Juillet 2015, alors qu'il suivait une énième étape du Tour de France, bien plus important que de gérer les affaires de la France, François Hollande, n'en étant pas à un coup d'épée dans l'eau de plus, signe intrinsèque de son incapacité à gérer l'économie nationale, en a appelé "à l'augmentation de la rémunération des éleveurs", par la grande distribution qui représente environ 80% des achats de viande, et aux français "de se comporter en citoyens responsables afin d'acheter français"... Seulement des paroles pour "sortir le monde de l'élevage miné par la crise" et surtout "soutenir le monde des éleveurs en détresse."

"Je lance encore un appel à cette grande distribution, pour qu'elle offre aux consommateurs la qualité et aux agriculteurs un prix", a-il déclaré et, tout de fatuité dans ses propos, il a rappelé, à la grande distribution, "les engagements souscrits le 17 juin lors d'une table-ronde autour du ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll."

Et très grand prince, il a asséné, se dégageant de toute responsabilité, les consommateurs, en lieu et place de sa politique désastreuse mise en application par son gouvernement, désastreuse pour la France mais pas pour lui ni pour ses ministres et secrétaires d'état, ni pour sa cour hollandiste, vallsiste et strauskanniste qui se goinfrent sur le dos des contribuables français, (à cet effet un audit devait être diligenté par la justice française sur les richesses indues que ces larrons et margoulins amassent en toute impunité), les consommateurs "devant faire aussi un effort", que "les agriculteurs ne peuvent pas vivre que des aides, il doit y avoir des prix pour les rémunérer."

En fait, ce que François Hollande oublie de dire c'est que ses amis socialistes ont longtemps cadenassé l'Europe, qu'ils continuent à la cadenasser et qu'ils ont imposé et continuent d'imposer des tarifs moyennant des compensations par versements de primes aux éleveurs. Et qu'ainsi, le prix de la viande, payée aux éleveurs, n'a pas augmenté d'un centime en plus de 20 ans... Au différent, dans la grande surface, les intermédiaires apparaissant à profusion, chaque marque profitant de l'aubaine qui leur permet de créer des structures intermédiaires, chacune d'entre elles y grattant son bénéfice, la TVA s'en mêlant et la TVA c'est l'état qui en profite allégrement donc l'état se faisant complice du dérapage des prix et du blocage au prix planché depuis plus de 20 ans payé aux éleveurs..., les prix flambent... Et les prix de la viande, aux éleveurs resteront encore longtemps à ce prix plancher, sans la moindre augmentation d'un centime, alors que dans la grande distribution, les intermédiaires continuant à augmenter et tous doivent se servir au passage, les prix, pour les consommateurs, continueront à flamber,

En outre, les grands industriels et les grandes surfaces, cela aussi étant imposé par l'Europe et le monde socialiste, "peuvent se servir" ailleurs qu'en France, et à des prix encore inférieurs à la misère payée aux éleveurs français, et ils ne s'en privent pas...

Dans de telles circonstances, notre cher président qui se redondit de jours en jours, à l'image de son portefeuille qui lui en dégueule... montre toute sa science de piètre gestionnaire en économie... la situation catastrophique de la France et ses 6.500 milliards d'euros de dettes, au 30 Juin 2015, tous postes confondus, alors qu'il n'était, sur la même globalité de postés, que de 3.500 milliards d'euros, à son élection à la Présidence de la République, en Mai 2012...

En conséquence, afin de faire face à la crise que connaissent les éleveurs, une crise qui les plongent dans la détresse... Il n'est qu'une solution : CONSERVER LE PRIX A LA VENTE DANS LA GRANDE SURFACE ET RÉDUIRE LES INTERMÉDIAIRES AU STRICT MINIMUM... POUR RÉSULTAT, LE PRIX D'ACHAT, AUX ÉLEVEURS, SERAIT MULTIPLIE PAR 2 AU MOINS, MOINS DE PARASITES S'ENGRAISSERAIENT SUR LE DOS DES CONSOMMATEURS ET, CONSÉQUEMMENT, LES PRODUITS DE LA TVA, POUR L'ETAT, BAISSERAIT DE 80%... C'EST LA OU LE BAS BLESSE...

16:29 Écrit par catalan66270 dans Coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu