Avertir le modérateur

26 juillet 2015

Le réchauffement fiscaliste, une réalité, à défaut de réchauffement climatique, mythe du XXIe siècle

A défaut de réchauffement climatique, nous allons assister à un véritable réchauffement… fiscaliste.

 

réchauffement fiscalite

En effet, la vieille peur de la croissance trouve sa plus belle expression dans la lutte contre le réchauffement climatique et les prises de position de nos politico-politicards nourris de la Pensée Unique, (en France depuis que la nouvelle conférence se tiendra à Paris, Notre clown de comédie, François Hollande, Président de la République et Nouveau Roi-Soleil en Infatué Ier, s'en fait le chantre), sont de plus en plus irrationnelles, et ces prises de position ne sont malheureusement pas sans conséquence.

Et comme le « marché du climat » est estimé, converti en monnaie de l'Union Européenne, à plus de 50.000 milliards d'euros d’ici la fin du XXIe siècle, si rien n’est fait pour s’opposer à ce nouvel obscurantisme, nous allons assister à un véritable réchauffement… fiscaliste.

Que l'on s'explique car le réchauffement climatique, au XXIe siècle, est un mythe politico-politicard, ourdi par la grande finance, pour faire grossir une peur exponentielle d'une utopique catastrophe planétaire...

Les travaux scientifiques qui sont menés mais qui sont enterrés par les politico-politicards, le GIEC et les médias qui ne les répercutent pas aux populations sont des plus explicites quand au catastrophisme qui nous est servi en soupe frelatée :

- depuis des millénaires, le niveau des océans, contre toute attente, ne monte que de 30 centimètres par an, cela le plus naturellement du monde, bien en dessous des 1 mètres qui devraient être relevés car l'érosion verticale de la terre est de 1 centimètre par an, donc un abaissement de l'altitude, depuis les zones côtières jusqu'aux plus hauts sommets, de 100 centimètres par siècle... et si le niveau des océans ne monte que de 30 centimètres par siècle et non de 100 centimètres, c'est que la banquise ne disparaît pas, bien au contraire... elle se développe et, inexorablement, la planète Terre, le processus interglaciaire s'inversant avec une extrême lenteur, (faut se rappeler qu'entre 11.000 ans et 8.000 ans avant le présent, au plus fort de la déglaciation, les Océans s'étaient élevés de plus de 100 mètres) est en route vers une nouvelle glaciation...

- depuis 1980, alors que tous les parangons nous bassinent les oreilles avec des températures exceptionnelles et des canicules insupportables, la température moyenne mondiale ne s'est pas élevée de x degrés mais, au contraire, elle a baissé de 0.8° Celsius. Certes le climat change... mais ce n'est pas au réchauffement climatique que ces changements sont dus. La terre se situe dans le système solaire. Elle tourne, horizontalement, sur elle-même en 24 h et autour du soleil en 365 jours 1/3, et verticalement, sur elle-même, avec une inversion des pôles, tous les 72.000 ans, ce qui veut dire que les pôles ne sont plus où on voudrait qu'ils soient toujours situés, qu'il y a belle lurette que la France ne se localise plus entre les 46ième et 47ième parallèles et que, les continents étant posés sur un tapis roulant qui les fait se déplacer... pour rappel, il y a 200 millions d'années, ce qui est la France aujourd'hui, se trouvait sur l'Equateur...sans autre commentaire...

Alors, le réchauffement climatique : Toujours une réalité ou seulement un mythe du XXIe siècle ?

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu