Avertir le modérateur

02 août 2015

Crise des éleveurs : Du vent, toujours du vent, encore du vent et de la manipulation...

 

Crise des éleveurs : Du vent, toujours du vent, encore du vent

et de la manipulation...

Collusion, manipulation, manifestations sous fausse bannière

Depuis le mercredi 22 Juillet la presse ne parle que du plan d'urgence« exclusivement fait de pansements »mis en place, par le gouvernement, et ne pérore que sur le geste grandi­loquent, sous le pseudo-couvert de « vouloir éteindre l'incen­die », François Hollande ayant sorti « le carnet de chèques » et appliquant le système de Ponzi dont il est l'un des experts en la matière, - n'a-t-il pas augmenté, par la multiplication des em­prunts servant à rembourser d'autres emprunts, en trois ans de gouvernance, la dette souveraine de la France de 3.000 mil­liards d'euros ? -, a débloqué plus de 600millions d’eurosen faveur des éleveurs français de bovins et de porcins et des pro­ducteurs de lait en difficulté afin, tout comme l'Union Euro­péenne agit pour la Grèce, de soi-disant les aider à se désendet­ter.

Depuis le Conseil des Ministres du mercredi 22 Juillet 2015, la presse française chante les louanges aux grands génies de l’État France, François Hollande, Président de la Répu­blique, de Manuel Valls, son Premier Ministre, qui ont finalisé, avant le conseil des ministres, les derniers détails du pseudo-plan d’urgence, de soutien aux éleveurs, ordonnancé en 24 me­sures regroupées en six axes mêlant actions conjoncturelles et structurelles. Ainsi, les éloges panégyriques médiatiques en­censentl’État qui va « débloquer plus de 600millions d’euros pour les éleveurs français en difficulté, afin de les aider à allé­ger leur trésorerie, dont 100millions d’annulations de charges et de cotisations et 500millions de reports. La Banque publique d’investissement, BPI France, va aussi pouvoir garantir 500millions d’euros de crédit bancaire de trésorerie. » En fait, ce pseudo-plan d'urgence grand-guignolesque se cantonne auxpseudo-mesures structurelles sous couvert d'octroyer, aux entre­prises du secteurde l’élevage, des crédits bancaires de trésore­rie pour qu’elles « puissent faire face à l’ensemble de leurs be­soins », de favoriser l'enrichissement, sur le dos des éleveurs de bovins et de porcins, et des producteurs de lait, de BPI France, en les poussant à l'emprunt pour rembourser des emprunts anté­rieurs et les appauvrir plus encore. et parallèlement la dette sou­veraine de l’État va s'enfler de plus de 1,1 milliard d'euros sup­plémentaire qui va faire l'objet d'un nouvel emprunt...

Et le petit chien du couple Président de la République-Premier Ministre, à moins que le contraire soit plus rationnel et plus adéquat, le président de la Fédération Nationale des Syndi­cats d'Exploitants Agricoles, la FNSEA, principal syndicat d’agriculteurs, Xavier Beulin, estime que la mobilisation du gouvernement va« dans le bon sens », et explique vouloir« consulter la base »,« discuter avec les responsables »locaux des syndicats agricoles et annonce son intention de« discuter d’un meilleur ciblage des actions »sur« certains opérateurs »qui ne joueraient pas le jeu. Et le présidentde la Fédération Départementale des Syndicats d'Exploitants Agricoles du Calvados, Jean-Yves Heurtin, à l'unisson de son président national, surenchérit« Nous sommes rassurés par le fait qu’il y ait autant de ministres à se mettre au travail. »

Qu'en est la réalité ? Rien d'autre que du vent, encore du vent et toujours du vent car François Hollande est rentré en campagne électorale pour les hypothétiques élections présiden­tielles de 2017 et les manifestations des éleveurs de bovins et de porcins, et de producteurs de lait, de ce mois de Juillet 2015, en pleine période estivale, purement et simplement manipulés par leurs instances départementales et nationales, n'ont pu être our­dies, que sous fausse bannière, en totale entente entre le pré­sident de la puissante FNSEA qui avait soutenu le candidat François Hollande lors des présidentielles de Mai 2012, et le chef de l'état, plutôt vice-versa serait plus approprié à énoncer.

Et afin de mieux comprendre cette imposture, il est à sa­voir que Xavier Beulin,président de la FNSEA depuis le 16 Dé­cembre 2010, est tout sauf un exploitant agricole.Il est le pré­sident du groupe agro-industriel Avril, anciennement Sofipro­téaol, qui brasse un chiffre d'affaire de 7 milliards d'euros la fi­lière oléagineuse et protéagineuse et qui détient Diester Indus­trie avec ses 7 sites industriels en France, 2 en Roumanie et 1 en Espagne, Glon Sanders, Oleon, Novance, Saiport et sa holding Soprol, Lesieur, Campell et la toujours existante Sofiprotéol. La Société Avril produit des huiles de table en France, au Maroc et en Roumanie avec des marques comme Lesieur, Puget, Isio, Fleur de colza, Soléou, Guénard, Jawhara, Untdelem de la Bu­nica...En Roumanie et au Maroc, Avril fonctionne par exten­sion géographique du modèle en filière. Elle produit aussi des sauces et des condiments, produit et commerciailise des œufsdont une partie sous la marque Matines et élabore des produits à base d'œufs, les ovoproduits, à destination de la restauration collective et de l'industrie agro-alimentaire. Sa filière porcine regroupe l'abattage et la découpe de viande de porc, provenant majoritairement de l'étranger, à destination de la restauration collective et de l'industrie agro-alimentaire. Avrl est présent, de même, dans la filière volailles, tout comme pour les porcs, e provenance majoritairement de l'étranger,, abattage et découpe, et fabrique des produits élaborés crus et cuits de viande à desti­nation de la restauration collective et de l'industrie agro-alimen­taire, une activité dont Avril à fait, en octobre 2014, cession au leader français LDC, une société écran de la société Avril, re­groupant la Société bretonne de volailles, LDC, Glon Sanders et Sofiprotéol.

Sofiprotéaol est une société de financement qui accom­pagne le développement et l’innovation des filières agro-indus­trielles et agroalimentaires. Du crédit aux fonds propres, elle offre des solutions de financement fondées sur une approche in­dustrielle et entrepreneuriale et adaptées aux besoins des petites et grandes entreprises. Elle accompagne, via des prêts et des prises de participation, plus de 100 sociétés représentant envi­ron 80.000 emplois dans l'agro-industrie, l'agro-alimentaire et des secteurs connexes comme la transformation laitière. Elle possède 6 secteurs d’intervention : le secteur recouvrant le sou­tien aux entreprises engagées dans l’amélioration de la produc­tivité agricole, et prenant des engagements pour la préservation des ressources naturelles et de la biodiversité ; le secteur recou­vrant le soutien aux entreprises dans les secteurs de la génétique et de la santé animales en France et en Europe ; l'accompagne­ment du secteur des entreprises de collecte, de stockage et de commercialisation des graines ; l'intervention auprès des princi­paux acteurs de la première transformation des graines renfor­cement de la compétitivité des outils industriels; l'ntervention dans certains secteurs ciblés des produits alimentaires de grande consommation tels les produits laitiers, les filières animales, la transformation agricole...; et le soutien à la performance du­rable et à l’entrepreneuriat dans toute la filière, à une recherche responsable et à l’émergence de projets territoriaux de méthani­sation en liaison avec les apporteurs de déchets et les orga­nismes stockeurs. En outre Sifiprotéol est actionnaire de l’institut P.I.V.E.R.T spécialisé dans chimie du végétal à base d'oléagineux, et de la plate-forme IMPROVEdédiée à la valorisation des protéines végétales. Enfin, Spfiprotéol détient des participations, majoritaires, tant par la société elle-même que par collusion aux participations détenues par ses filiales, dans plusieurs grands groupes semenciers français, tels Euralis Semences, Limagrain, RAGT Génétique, Serasem-groupe In­Vivo... etc...

Saiport dispose d'une capacité de transformation de 4 millions de tonnes de graines de colza, de tournesol et de palme importé de productions indonésienne, soit70 % de la triturationfrançaise. Diester industrie produitl'intégralité du biodisel, ce que la Cour des Comptes décrit comme une « rente de situation » alors même qu'elle bénéficie d'une exonération fis­cale. Et la société Glon Sanders est leader français de la nutri­tion animale.

Xavier Beulin est également président du Conseil Écono­mique, Social et Environnemental du Centre depuis 2001, se­crétaire-adjoint de la Chambre Régionale d'Agriculture du Centre et vice-président duComité des Organisations Profes­sionnelles Agricoles de l'Union Européenne et du Comité Géné­ral de la Coopération Agricole de l'Union Européenne, depuis 2013, et président de l'Institut de Coopération avec les Pays du Bassin Méditerranéen, l'IPEMED.Il est vice-président des Fé­dérations Départementales des Syndicats d'Exploitants Agricole du Loiret depuis 1990, vice-président duCentre Technique In­terprofessionnel des Oléagineux Métropolitains, le CETIOM après en avoir été le président de 2000 à 2009, président du Grand Port Maritime de La Rochelle, depuis décembre 2008, et président de l'Alliance Européenne des Oléo-Protéagineux, l'EOA, depuis 2002, et président du Conseil d’administration de France AgriMer depuis Novembre 2009.

Accessoirement, Xavier Belin est associé en Exploitation Agricole à Responsabilité Limité, une EARL, avec son frère et deux cousins, il exploite, sans avoir posé les fesses sur un tracteur depuis des décennies, avec eux, 500 hectares de blé, de colza, d'orge, de maïs et de tournesol, une production que la Société Avril, par le biais d'une nuée de filiales qui n'agissent que par transfert d'écriture, et un atelier de lait d'un quota de150.000 litres qui comme les céréales sont achetées, suivant mêmes pratiques spéculatives, par la société Avril.

 

 

Et, surtout, accréditant la collusion des manifestations sous fausse bannière, Xavier Beulin est un ami personnel de François Hollande et a ses entrées, autres que professionnelles et accessoirement syndicales, à l’Élysée...

13:06 Écrit par catalan66270 dans Coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : collusion, manipulation, manifestations sous fausse bannière | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu