Avertir le modérateur

11 décembre 2015

L'interdiction d'un parti en France... et le décret d'interdiction, selon son rédacteur à Matignon, est prêt depuis le mois de Septembre 2015 !!!

L'interdiction d'un parti en France ; C'est lancé... et le décret d'interdiction, selon son rédacteur à Matignon, est prêt depuis le mois de Septembre 2015 !!!

Manuel Valls.jpg

Manuel Valls, en führer, führer dérivé du verbe allemand führen, qui signifie en premier lieu « dirigeant », « chef », « guide », a martelé très fort, ce matin, 11 Décembre 2015, sur France Inter, que "l'option de l'extrême droite prône la division et cette division peut conduire à la guerre civile..."

De tels propos sont dignes d'un état dictatorial d'autant plus que ce jour, de même, le Conseil d'Etat a confirmé les sept assignations à résidence de militants écologistes pendant la COP21, prononcées grâce à l'état d'urgence.

Cette décision 'est une atteinte extrêmement grave à l'ensemble des libertés et une porte grande ouverte à toutes les dérives car les français sont face à une montée en puissance d'un Etat policier et les atteintes touchent des personnes qui n'ont rien à voir avec une menace terroriste.

Et Manuel Valls, Premier Ministre, la justifie en affirmant que ce sept militants écologistes "ne sont pas des militants écologistes, ce sont des militants qui représentent un vrai problème par rapport à l'ordre public", et "une menace pour le pouvoir..."

Si, selon le média chinois "french.xinhuanet.com", en date du 11 Décembre 2015, pour Manuel Valls, sept écologistes sont "une menace pour le pouvoir...", le Front National en instance de conquérir des régions est bien plus q'une "menace pour le pouvoir...", il est aussi "un vrai problème par rapport à l'ordre public."

Et comme avec la loi du 20 Novembre, dans le cadre de l'Etat d'urgence, il a tout loisir d'interdire des associations loi de 1901 qui posent poser"un vrai problème par rapport à l'ordre public" et qui représentent " une menace pour le pouvoir...", un parti politique étant une association, le Front National est en état latent d'interdiction...

Du reste, selon des propos tenus, le 9 Décembre, par l'un des conseillers, à Matignon, de Manuel Valls, tout comme le décret de l'Etat d'urgence promulgué, sur injonction de Manuel Valls, par François Hollande, le 13 Novembre, 2 h 20, après la première explosion et, surtout, avant de donner ordre de l'assaut du bataclan, étant prêt depuis le mois d'Août 2015, ne manquant que le motif de le décréter,

le décret d'interdiction du Front National, selon son rédacteur à Matignon, est aussi prêt depuis le mois de Septembre 2015... Il ne manque qu'à le dater, à le signer et à le promulguer... pour qu'il rentre en vigueur...

23:58 Écrit par catalan66270 dans Coups de gueule, Mes livres publiés, Mes publications sur d'autres sites | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

09 décembre 2015

Que va-t-il se passer d'ici le 13 Décembre ?e

Que va-t-il se passer d'ici le 13 Décembre ?

elysee.jpg

Selon des indiscrétions filtrant, ce jour, d'un certain service élyséen : "Si nous voulons nous en sortir, il faut plomber le FN..."

Comment interpréter ces indiscrétions ?

Et à quoi devons-nous nous attendre... ? D'autant que Place Beauvau, selon une source bien informée, "Tous les indicateurs sont au rouge"

Quels indicateurs ? Ceux des sondages qui pourraient laisser présager que le FN serait en passe de pouvoir gagner non une, non deux, mais plusieurs régions ? Ou des indicateurs autres que des indicateurs électoraux ?

En toute chose, les journalistes devraient faire leur boulot de journaliste et investiguer au lieu de se satisfaire d'être des perroquets médiatiques... mais il est vrai, les primes doivent être trop importantes et la peur du placard doit les tétaniser...

22:14 Écrit par catalan66270 dans Coups de gueule, Mes livres publiés, Mes publications sur d'autres sites | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

08 décembre 2015

19 Novembre 2015, un false flag criard : L'assaut de Saint-Denis.

19 Novembre 2015, un false flag criard : L'assaut de Saint-Denis.
 
Avec le faux assaut avéré contre des pseudos terroristes, dans un appartement de Saint Denis, le Président de la République, François Hollande, le Premier Ministre, Manuel Valls, et le Ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, nous ont rejoué l'épisode burlesque mitterrandien, du 4 Octobre 1983, - à cette date François Hollande et Ségolène Royal étaient des conseillers spéciaux, à l'Elysée, de François Mitterrand -, des « Irlandais de Vincennes » qui met en scène, avec la voix de François Hollande, dans un épisode tout aussi grotesque, d'un matin de février 1983, sur France Inter, sous le pseudonyme emprunté de Caton, un discours à base de « Nous la droite... » et « Nous, conservateurs de progrès... » et une attaque contre l'opposition à l'approche des municipales de 1983, sauf que cette fois-ci, avec les hypothétiques sang versé et mort de trois personnes dont les identités ne sont point celles fournies par les autorités civiles et policières et, par elles, toujours tenues secrètes, débouchant sur « un spectacle d'horreurs macabres et sanguinolentes », l'épisode est devenu grand-guignolesque.
 
Qu'il n'en soit ! Sur cette affaire, la version qui en avait été donnée par le Ministre de l'Intérieur, se révèle être plus que fumeuse et fantaisiste, tout autant que peut l'être le déroulement de l'assaut du Raid, à Saint-Denis, car, suivant des investigations approfondies menées par des journalistes de l'Express, de RMC et de BFMTV :
- Même si le Raid affirme avoir essuyé des « tirs nourris », 'une source très proche des autorités civiles et policières, citée par L'Express, dément un échange de tirs, et selon RMC et BFMTV, la porte de l'appartement n'a jamais été blindée, contrairement à la version du Ministre de l'Intérieur.
- Après l'assaut mené contre l'appartement dans lequel s'étaient retranchés le pseudo Abdelhamid Abaaoud et ses deux pseudo comparses, les policiers n'ont pas mis la main, dans les décombres, sur les armes qu'ils avaient pseudo dû affronter. Et seul un pistolet automatique, une seule arme, qui contraste avec le récit du patron du Raid qui évoque des tirs très nourris, - il est vrai le raid a usé d'une gabegie de balles, plus de 5.000 -, est retrouvé.
- RMC et BFMTV révèlent que la porte de l'appartement, une autre divergence entre le récit de l'assaut et son déroulement réel, n'a jamais été blindée. Pour ces deux médias, « Il ne s'agit que d'une simple porte d'appartement avec une serrure classique », et ces deux médias émettent l'hypothèse que « Le problème viendrait d'une des trois charges explosives du Raid qui ne fonctionna pas, celle qui était placée sur la serrure justement. En conséquence, la porte ne s'ouvrit pas et les policiers perdirent leur effet de surprise. »
- Une source, proche du Raid, citér par L'Express, « dément tous tirs croisés entre policiers lors de l'assaut à Saint-Denis », ce qui contredit les affirmations du Raid qui soutient que « les 'balles venaient d'en face, à l'arme lourde. »
- Enfin, l'expertise balistique du bouclier des forces d'intervention permet d'éclairer le déroulement de l'assaut et, selon RMC, « un bouclier de protection du Raid comporte des impacts de balles à l'intérieur », ce qui accrédite la thèse que les policiers, ce faisant des blessés parmi les forces de l'ordre, se sont entre-tirés dessus pendant l'assaut.

Saint Denis.jpg

En conclusion, l'assaut, donné le 19 Novembre 2015, sur un appartement de Saint-Denis, est un false flag criard mal négocié par le Président de la République, François Hollande, par le Premier Minsitre, Manuel Valls, qui en a rabattu plein les oreilles aux députés afin qu'ils votent, ainsi sous la contrainte, la prorogation à 12 jours plus 3 mois de l’État d'urgence, et au Ministre de l'Intérieur, qui a fait avalé des couleuvres grosses, comme des boas, aux français. Qui plus, cet assaut totalement bidon, de toute évidence commandité, interpelle sur les assassinats perpétrés par des français, - qui ont permis à François Hollande de décréter l'Etat d'urgence et de transformer la République française en Etat policier et dictatorial aux veilles des élections régionales où le Parti Socialiste à pris une nouvelle déculottée -, et non les attentats, commandités par des français et revendiqués par des français, les frères Clain qui sont connus des services de renseignement pour être des extrémistes et, durant une époque, colleurs d'affiche pour le Parti Socialiste, et porte interrogation sur leur véracité extrémiste-djihadiste...

18:53 Écrit par catalan66270 dans Coups de gueule, Mes livres publiés, Mes publications sur d'autres sites | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

06 décembre 2015

Du 7 au 13 Décembre, la semaine de tous les dangers... Pourquoi ?

Du 7 au 13 Décembre, la semaine de tous les dangers... Pourquoi ?

Manuel Valls.jpg

Tout simplement à cause de cela :
- Le vice-président du Front national, Louis Alliot, est donné largement en tête (30,9%) du 1er tour des régionales en Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées, devant le PS (25,5%) et le candidat de la droite et du centre (18,6%), selon une estimation Ipsos/Sopra Steria/France télévisions/RadioFrance/LCP. L'ex-secrétaire d’État, Carole Delga (PS), qui était donnée gagnante dans les derniers sondages, semble devoir faire face à un éparpillement des voix...
- Florian Philippot (FN) arrive largement en tête en Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne avec entre 35 et 39,6% des voix, devant Philippe Richert (LR/UDI/Modem) avec de 22,6% à 26% des voix et le PS Jean-Pierre Masseret (16,1 à 16,7%), selon les estimations Ipsos/Sopra Steria et Opinionway/B2S pour BFMTV. L'écologiste Sandrine Bélier obtient entre 5,9 et 6,8% des voix, le régionaliste Jean-Georges Trouillet entre 4,2 et 5,3%.
- En Provence-Alpes-Côte-d'Azur, Marion Le Pen (FN, 41,2% à 41,9%) largement en tête devant la droite (24 à 26%) et le PS (15,8 à 18,1%) (estimations sondeurs)
- La présidente du Front national, Marine Le Pen est donnée largement en tête au premier tour des élections régionales, dans la Région Nord-Pas-deCalais-Picardie, avec une fourchette entre 40,3% et 42,1% des suffrages, devant la droite et le PS, selon des estimations d'instituts de sondages. Le candidat de la droite et du centre Xavier Bertrand est donné loin derrière avec entre 24,2 et 25% des suffrages, devant le candidat PS Pierre de Saintignon (17,7% à 18,4%).
 
Le 15 Avril 2015, Manuel Valls déclarant à la télévision portugaise que si le Front National remportait les élections présidentielles, le vote serait annulé, car la France possède l’arme nucléaire et il est hors de question que ce pays tombe entre les mains du Front national et le 20 Mai 2015 Manuel Valls commandant une note juridique à ses services pour savoir si une interdiction du Front National est possible, à quelle sauce frelatée, les français vont-ils être exposés ? Et qu'elles manigances vont-elles être mises en œuvre afin de faire tomber le Front National, un parti et groupement politique n'étant qu'une association loi de 1901, sous l'éteignoir de l’État d'urgence ?Telles sont les questions que les français doivent se poser ! Personnellement, même si des scénarios, suite à l'interview, le 2 Décembre 2015, sur la chaîne Francetv info, par la présentatrice Carole Gaessler, de Manuel Valls qui a déclaré "Chacun devra prendre ses responsabilités, à gauche comme à droite. Il faudra tout faire pour arrêter le Front national",  "le Front National mettrait le pays par terre" et "ruinerait les retraités, les ouvriers et les jeunes" et "C'est une menace économique. Le Front national n'aime pas la France, trompe les Français." sont évoqués dans les milieux autorisés proches du gouvernement, filtrent de certains services et circulent sous le manteau, les frondeurs étant exclus des conciliabules, je ne sais pas y répondre... Mais, le deuxième tour des élections régionales, le 13 Décembre, arrivant au grand galop, nous le saurons sans tarder...

23:08 Écrit par catalan66270 dans Coups de gueule, Mes livres publiés, Mes publications sur d'autres sites | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

A cause de François Hollande tout français est un cadavre en puissance

« Et maintenant, que vais-je fair ,
De tout ce temps que sera ma vie,
De tous ces gens qui m'indiffèrent,
Maintenant que tu es partie ?
 
Toutes ces nuits, pourquoi, pour qui ?
Et ce matin qui revient pour rien !
Ce cœœur qui bat, pour qui, pourquoi...
Qui bat trop fort, trop fort ?
 
Et maintenant, que vais-je faire ?
Vers quel néant glissera ma vie ? »
 
chantait Gilbert Bécaud.

hollandeguillotine.jpg

Et vous, qu’allez-vous faire, François Hollande, dont l’idée même de vous appeler Monsieur le Président de la République révulse les français depuis qu'ils savent que vous avez été élu suite aux assassinats perpétrés, en Mars 2012, par un dénommé Mérah, connu des Services de renseignements, certes comme un extrémiste islamiste, mais aussi, et là le silence des médias qui vous adoubent et que, depuis votre élection à la Présidence de la République, vous arrosez avec des millions d'euros, en récompense du cirage de bottes et des baisements de culs, de primes mensuelles que vous faites supporter aux contribuables français, est culpabilisant, comme colleur d'affiche du parti Socialiste, - il serait un aveu de votre complicité et de votre culpabilité, à titre de commanditaire, si cette information n'apparaissait plus sur sa fiche - ; depuis qu'ils savent que vos sbires et vous même, - il serait un aveu de votre complicité et de votre culpabilité, à titre de commanditaire, si cette information n'apparaissait plus sur leur fiche - ont approché les frères Chérif et Saïd Kouachi, à Treignac, en Corrèze, alors qu'ils étaient hébergés dans un foyer social pour mineurs, les frères Kouachi auteurs des assassinats commis à Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015, et, afin de les faire taire, abattus le 9 Janvier par le GIGN ; depuis que les français savent que celui qui a revendiqué les assassinats du 13 Novembre 2015, des assassassinats commandités par des français et perpétrés par des français, est Fabien Clain, un toulousain d'origine réunionnaise, qui, avec son frère, a été un temps colleur d'affiches pour le Parti Socialiste, une information connue aussi des Services de renseignement, - et tout comme pour Mérah et les frères Kouachi, il serait un aveu de votre complicité et de votre culpabilité, à titre de commanditaire, si cette information n'apparaissait plus sur sa fiche - ; depuis qu'ils savent qu'ils sont, par votre propre implication, - et les Services de renseignement français et étrangers, n'ayez crainte à ce que je vende mes informateurs car je ne suis pas un collabo alors que vous vous ne pouvez en dire autant avec al-Nosra, al-Qaida Irak et Daesh, laissent filtrer des sommes de détails croustillants et macabres vous impliquant qui en apportent preuves irréfutables que vous ne pouvez nier -, des cadavres en puissance.
 
Passé la Cop21 où vous y avez fait un bide et pour laquelle vous y dépensez des milliards sur le dos des contribuables français, ce dont vous devrez en répondre, vous vous focalisez sur les élections régionales où vous y exhibez le croquemitaine Front National à défaut de tout programme afin de masquer vos grossières erreurs en matière de pseudos migrants déferlant des pays d'Afrique sous influence de Boko Haram mouvement insurrectionnel et terroriste d'idéologie salafiste djihadiste et d'Al-Qaïda au Maghreb islamique, une organisation islamiste terroriste, à qui, sous couvert de faire libérer des otages, vous avez versé des sommes considérables, toujours sur le dos des contribuables français, et de Lybie, de Syrie et d'Irak, sous influence de l’État islamique, et tout tout particulièrement de la faction al-Nosra à qui vous avez livré gratuitement, entre Mai 2012 et 2013, des stocks d'armes létales, chimiques et bactériologiques, de l'armement léger et lourd et des missiles, en totale violation de l'embargo qui sévissait, du matériel militaire représentant des milliards d'euros sur le dos des contribuables français.
 
De tout cela, Monsieur François Hollande, vous devrez en rendre compte, mais, malheureusement pour les français, alors que vous clamez haut et fort que nous sommes en guerre, au lieu de décréter l’État de siège que vos déclarations imposent, il est vrai vous auriez dû céder une grande partie de vos pouvoirs à l'armée et la loi martiale se serait alors appliquée, vous avez préféré instituer l’État d'urgence, vous dépêchant d'en proroger la durée à 12 jours plus 3 mois et envisageant déjà de le prolonger jusqu'en Juillet 2016, voire au-delà, de fait, au travers des lois liberticides que vous faîtes voter depuis le 3ième trimestre 2014 et le dit État d'urgence édicté 2 h 20 après la première explosion le 13 Novembre 2015 et surtout avant de lancer l'assaut au Bataclan, décréter l’État d'urgence ce portant preuve irréfutable que vous souhaitiez, la vie des jeunes français paraissant aléatoire, un bain de sang et un carnage, instituant un État policier et une dictature fasciste en France...
 
A suivre.
 
N.B. Pas des paroles en contradiction mais des documents originaux qui prouvent que je sois un menteur... dont surtout, et à ne pas omettre, copie originale des fiches, concernant Mérah, les frères Kouachi et Clain, établies par les services de renseignement...
Et j'ai annoncé les attentats et le décret d'état d'urgence, suite à des indiscrétions filtrant des Services de renseignement, (seule manquait la date), dès Août 2015....

17:25 Écrit par catalan66270 dans Coups de gueule, Mes livres publiés, Mes publications sur d'autres sites | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

04 décembre 2015

Le hollandisme à l'image de l'hitllérisme, du mussolinisme et du franquisme ?

Les plus hautes autorités françaises, le 24 Novembre 2015, ont informé le Conseil de l’Europe qu’ils seront amenés à déroger, à cause de l’état d’urgence, décrété, par le Président de la République, le 13 Novembre 2015 à 22 h 30, et des décrets adoptés, en même jour, avant minuit, en Conseil des Ministres extraordinaire, suite aux assassinats commandités par des français, perpétrés par des français et revendiqués par des français, mais qualifiés d'attentats terroristes, à certains droits garantis par la Convention européenne des droits de l’homme et des libertés fondamentales, une Convention protégeant les libertés de pensée, de conscience et de religion, d’expression et e respect de la vie privée, de réunion et d’association, le droit à un procès équitable, l’interdiction de la torture et de l’esclavage, etc... signée par les 47 membres du Conseil de l’Europe et basée sur la Déclaration universelle des Droits de l’Homme de 1948. Selon l'article 15 de dite convention, dans la « stricte mesure où la situation l’exige », tout pays signataire peut demander, en cas de guerre, mais aussi de « danger public menaçant la vie de la nation », pour une durée limitée, une dérogation à l’application de celle-ci. Ainsi le pays des Droits de l'Homme, afin de combattre, qu'ils soient des terroristes ou non, ceux qui menacent le pouvoir, elle annonce et l'officialise qu'elle va enfreindre, sur l'entier territoire de la Nation, la sauvegarde des droits et des libertés fondamentales en France.

Capture01.jpg

Par le truchement du Ministre des Affaires Étrangères, Laurent Fabius, le Président de la République, François Hollande, son premier Ministre, Manuel Valls, et son Ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, en vertu de cet article 15 de la convention, ont adressé un courrier, en date du 24 novembre, bien entendu signé par un sous-fifre, - Laurent Fabius est un habitué des dégagements en touche au cas où ça tourne mal. Dans l'affaire du sang contaminé dont il était, au titre de Premier Ministre, accompagné des Ministres Georgina Dufoix et Edmond Hervé, poursuivi pour « homicide involontaire » le principal coupable, la cour avait rendu un arrêt innocentant Laurent Fabius et Georgina Dufoix, mais avait condamné Edmond Hervé pour manquement à une obligation de sécurité ou de prudence, mais l'avait dispensé de peine, au motif qu'il avait été « soumis, avant jugement, à des appréciations souvent excessives ». Le 18 Juin 2003, un non-lieu général, confirmé par la Cour de cassation, avait blanchi les conseillers ministériels et les médecins, poursuivis depuis 1994, et le 6 Novembre un dernier non-lieu de la commission d'instruction de la CJR était prononcé en faveur de l'ancien ministre de la Santé, Claude Évin, mis en examen en Mai 1999 pour « homicide involontaire » -, avertissant le Secrétariat Général du Conseil de l’Europe qu'ils vont appliquer des mesures « susceptibles d’impliquer une dérogation » à des droits garantis par la Convention européenne des droits de l’homme. Par cette demande officielle suffisamment argumentée, s'asseyant sur des « attentats terroristes de grande ampleur » et une « menace terroriste qui revêt un caractère durable, au vu des indications des services de renseignement et du contexte international appelant à de telles mesures », les trois petits cochons-larrons veulent se prémunit, en cas d'abus et de bavures, des éventuels futurs procès devant la Cour Européenne des Droits de l’homme, - le CEDH -, qui contrôle et veille à la bonne application de la Convention.

Capture02.jpg

Depuis le 14 Novembre à minuit, les abus concernant l’application de l'état d'urgence se succèdent et s'accumulent à va-l'eau. La répression touchent, majoritairement, les mouvements sociaux et écologistes et des perquisitions administratives sont même opérées chez des maraîchers bio. Des militants écologistes sont qualifiés de « groupes et groupuscules appartenant à la mouvance contestataire radicale et violente » et sont interdits d’entrée en Eure-et-Loir. A Paris, une soixantaine de personnes ayant manifesté, en solidarité avec les migrants, ont été convoquées au commissariat et sont poursuivie car elles ont, selon la Préfecture de Police, « commis ou tenté de commettre l’infraction de violation d’une interdiction de manifestation prise en vertu de l’état d’urgence. » Le 29 Novembre plus de 400 personnes qui ont manifesté dans le cadre des marches Cop21, ont été interpellées et 317 d'entre elles ont été assignées à résidence. En Dordogne, 26 perquisitions dans des fermes bio ont été diligentées, une fillette de 6 ans a été blessée à Nice, un TGV a été évacué pour un film d’action, un trompettiste a été retenu sans motif en Gare du Nord, un restaurant a été investi par la police en plein service, etc…

Et le 19 Novembre 2015, dans le cadre des modifications de la loi de l'état d'urgence de 1955, les mesures votées, sous pression du gouvernement, par les députés, ont touché aux fondements des libertés publiques et individuelles. La prorogation de 3 mois de l'état d'urgence, n'est pas justifiée par d'autres motifs que celle de s'affranchir du principe de séparation des pouvoirs. Elle permet nombre de perquisitions administratives conduites pour des affaires relevant du droit commun, sans aucun lien avec la lutte antiterroriste et préfigure, le banalisant, un État policier. Au sujet de la perquisition administrative, l'extension aux appareils électroniques et informatiques ne se limite pas à la copie des éléments trouvés sur les appareils, mais autorise également, en dehors de tout contrôle strict par l'autorité judiciaire, la saisie de l'ensemble des éléments et documents « accessibles à partir du système initial ou disponibles pour le système initial ». En toute illégalité, elle permet d'aller chercher, de façon extrêmement large, n'importe quelle information sur n'importe quel appareil électronique ou informatique de résidents français, et notamment toute information accessible via des identifiants, mots de passe collectés lors d'une perquisition, tout contenu stocké sur Internet, etc... Un amendement autorise le Ministre de l'Intérieur a faire bloquer, - ce blocage administratif et secret, instauré avec la loi sur l'antiterrorisme de 2014 confiait déjà cette possibilité, sous contrôle judiciaire, aux services de police -, sans délai, sans aucun contrôle judiciaire, pas même celui de la CNIL prévu en temps normal, tout site Internet, « faisant l'apologie du terrorisme ou provoquant à des actes de terrorisme ». En ce qui concerne l'assignation à résidence, la loi retoquée prévoit son application aux personnes pour lesquelles il existe des « raisons sérieuses de penser que son comportement constitue une menace pour la sécurité et l'ordre publics », formulation beaucoup plus large et floue car aucune définition n'est donnée à « raisons sérieuses. » Cette mesure, les personnes étant visées, étant celles « qui ont appelé l'attention des services de police ou de renseignement par leur comportement ou leurs fréquentations, propos ou projets » laisse la porte ouverte à des interprétations très larges, d'autant plus graves que les mesures prises en état d'urgence ne sont pas garanties par l'intervention du juge judiciaire. De même, le texte de loi précise que cette assignation se fera sur des lieux déterminés par le Ministre de l'Intérieur, ce qui ouvre la voie aux pires demandes de rétention et pourquoi pas des « camps d'internement », avec possibilité de placement sous bracelet électronique. Enfin, la loi retoquée permettant la dissolution de groupes, d'associations, d'associations et, par extension, les partis politiques étant des associations loi d'Août 1901, de partis politiques, la procédure admet une interprétation très large et donc une atteinte grave à la liberté d'association, en décrivant des associations qui « participent à la commission d'actes portant une atteinte grave à l'ordre public, ou dont les activités facilitent cette commission ou y incitent », ce qui permettrait d'y inclure nombre d'associations promouvant, ,par exemple, l'utilisation de technologies de chiffrement qui sont utilisées certes par des criminels, mais surtout principalement par de nombreux citoyens innocents. Cette crainte est renforcée par le fait que les pouvoirs extraordinaires conférés au pouvoir administratif par l'état d'urgence sont actuellement utilisés pour des affaires sans lien avec l'anti-terrorisme et relèvent du seul « comportement suspect. »

Hollande.jpg

L’état d’urgence voté en France pour trois mois, le Président de la République, François Hollande, son Premier Ministre, Manuel Valls, et son Ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, souhaitant même une nouvelle prolongation de 3 mois, voire plusieurs autres prolongations ultérieures, permet d’enfreindre les libertés fondamentales, telles la liberté de circulation, la liberté de la presse , la liberté d’expression ou le respect de la vie privée, des libertés fondamentales qui sont bafouées par l'assignation à résidence, les perquisitions sans autorisation judiciaire, la censure la copie ou la saisie de matériel et de données informatiques... qu'ainsi « le gouvernement applique ces pouvoirs de manière discriminatoire et stigmatise en fonction d’une appartenance ethnique, religieuse ou sociale particulière. » Et la volonté de la France de se prémunir de tout futur recours, auprès des instances européennes, de la part de potentielles victimes d’abus ou de personnes ayant subi des restrictions de libertés injustifiées ne semble pas être un bon signal d'autant que l'état d'urgence, instaurant de facto l'état policier et la dictature, élude tout bilan critique...

A la lecture de la politique liberticide menée, sous l'autorité du Président de la République, François Hollande, par le gouvernement du Premier Ministre, Manuel Valls et aux atteintes aux libertés individuelles et de la presse qui en découlent, le hollandisme serait-il à l'image de l'hitllérisme, du mussolinisme et du franquisme, initialement des courants politiques socialistes se muant en courants politiques fascistes ?

23:18 Écrit par catalan66270 dans Coups de gueule, Mes livres publiés, Mes publications sur d'autres sites | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

A la manière de la pièce de théâtre, en sept tableaux, de Jean Paul Sartre, Les mains sales : le troisième tableau,

Tout en rappelant les tueries de Mars 2012, aux veilles des élections présidentielles, perpétrées par Mérah connu des Services de renseignement pour être un extrémiste mais aussi, un ancien colleur d'affiche pour le PS, et les boucheries des 7, 8 et 9 Janvier 2015, par les frères Kouachi, (il serait amusant que les services de renseignement dévoilent les informations portées sur les fiches les concernant, aux temps où, adolescents, ils se trouvaient hébergés au Centre des Monédières, établissement de la Fondation Claude Pompidou, à Treignac en Corrèze, de 1994 à 2000...) et Coulibaly, aux veilles des élections Départementales, à la manière de la pièce de théâtre, en sept tableaux, de Jean Paul Sartre, "Les mains sales" : le troisième tableau.

hollande.jpg

En France quand un Président de la République est à 13 % d'opinions favorables (en manipulant les chiffres et en falsifiant les sondages, on le donnait au pourcentage faisandé de 28%), il suffit d'être laxiste, encore laxiste et toujours laxiste, de persister à rejeter les avertissements des Services de renseignement étrangers (syrien, allemand, belge, marocain, algérien...) et d'attendre que des commanditaires français fassent perpétrer, à des français, une vague d'assassinats, dans Paris, qui feront 130 victimes et 359 blessés, au soir du 13 Novembre et aux veilles des premier et second tour des élections régionales (un acte répétitif après les assassinats de Mars 2012 commis par Merah, un individu connu des Services de renseignement pour avoir été colleur d'affiche pour le PS, aux veilles des élections présidentielles, et des 7, 8 et 9 Janvier 2015 aux veilles des élections départementales), et qui seront revendiqués par des djihadistes français, (des djihadistes toulousains qui, dans un passé pas très lointain, du moins avant d'être, pour l'un d'eux, déplacé en Normandie et le laisser filer en Syrie, étaient connus des Services de renseignement comme colleurs d'affiches pour le PS), pour qu'il bondisse à 50% d'opinions positives,..

Et selon les analystes, asservis au pouvoir hollandiste, qui, avec l'art et la manière d'entourlouper les citoyens lambda, évitent de plagier Les Mains sales, la pièce de théâtre en sept tableaux de Jean-Paul Sartre :
- Après les attentats du 13 novembre, le président de la République a retrouvé une certaine légitimité aux yeux de nombreux français. Les Français approuvant l'action de François Hollande sont donc désormais plus nombreux (50%) que ceux qui la désapprouvent (49%).
- Le chef de l'Etat progresse très fortement dans toutes les catégories de personnes interrogées, y compris chez les sympathisants de droite : 40% d'approbation contre 60% de désapprobation. Le Président François Hollande dépasse même Manuel Valls chez les électeurs de gauche (69% d'approbation contre 63%) et les sympathisants socialistes (89% contre 83%)"

Au différent, François Hollande, plus courageux que jamais, prenant pour une fois un vrai rôle de chef d’État du monde libre, exige, de manière forte, que l’Arabie Saoudite, sunnite-salafiste-wahhabite, étourdisse, avant de les exécuter par décapitation, plus de 50 condamnés à mort, tous chiites, parmi eux des mineurs, des gens torturés, « pour montrer l’exemple. »

Mais il est vrai, tout à l'égal de tous les pays du Monde, même les russes et les chinois, il ne peut pas critiquer l’Arabie Saoudite, grand fournisseur de pétrole et d’argent, comme à Anvers où des milliards seront investis par un groupe saoudien proche d’Al-Qaida....

Comme quoi, après un cataclysme sanguinaire, jouer les moulins à vent, ça paye.... et le bourrage de crâne médiatique à haut et fort débit annihilant toute réaction et les français étant tellement cons... qu'avaler des couleuvres grosses comme des boas en devient un sport national...

07:45 Écrit par catalan66270 dans Coups de gueule, Mes livres publiés, Mes publications sur d'autres sites | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

03 décembre 2015

Attentats du 13 Novembre : Pourquoi réfuter la théorie mensongère du false-flag ?

Comment ne pas croire à un false-flag - opération à faux drapeau - quand les décrets sur l’état d’urgence ont été adoptés, en Conseil des Ministres extraordinaire, avant même l’assaut du Bataclan ?

Hollande.jpg

Quand les rats sentent que le bateau coule, le déferlement conspirationniste, coupable « de salir le pouvoir dictatorial hollandiste » qui a rejeté dans les bas-fonds de basse fosse la République et qui foule aux pieds la Démocratie, coupable « d'entraver l'action des pouvoirs publics » et coupable « d'activité dangereuse pour la sécurité et l'ordre publics », après « les attentats » du 13 Novembre, le 01 Décembre, après la convocation dans la précipitation du Congrès, après les 3 jours de Deuil National, après l'Hommage de la Nation aux victimes et après que l’état d’urgence se soit fait les dents sur les écologistes victimes collatérales de la « suspension » d'une majorité de libertés publiques, « le fléau du complotisme... », alors que suite aux tueries des 7, 8 et 9 Janvier, il s'étalait en Une dès le 10 janvier, déferle dans les médias cinq jours avant le premier tour, le 6 Décembre, des élections des « Régionales... »

Mais il est vrai,

même si la Dictature est en place, officiellement en France, depuis le 13 Novembre 2015 à 22 heures 30, suite à la décision du Président de la République, François Hollande, juste exfiltré du Stade de France où il assistait au match de football « France-Allemagne », de déclarer l’état d’urgence, ses décrets, selon des Hauts fonctionnaires élyséens, rédigés des semaines auparavant et, selon Thomas Andrieu, directeur des libertés publiques et des affaires juridiques, - le DLPAJ -, du Ministère de l’Intérieur, adoptés, en Conseil des Ministres extraordinaire, - tous les Ministres et Secrétaires d’État étant déjà présents au Ministère de l'Intérieur, où il s'est tenu, bien avant l'arrivée du Président de la République -, à minuit, avant de lancer l’assaut, à 00 h 20, le 14 Novembre, au Bataclan, et ce d'autant plus, selon des Hauts fonctionnaires in situ Place Beauvau, que l’ensemble des préfets et des forces de sécurité intérieure avaient été mobilisés dès avant même les premières minutes précédant les attentats, le Ministère de l’Intérieur, rédigeant, à posteriori, - signées par Bernard Cazeneuve, dès 7 heures du matin, le samedi 14 Novembre -, les instructions aux préfets...

le Président de la République, François Hollande, son Premier Ministre, Manuel Valls, et tous leurs apparatchiks, Ministres, Secrétaires d’État et Hauts Fonctionnaires, et, véritables larbins au garde-à-vous le petit doigt dans la couture, toutes leurs escouades de Députés, de Sénateurs, d'élus territoriaux et de médias aux ordres, selon le postulat « république désignant le régime politique antinomique de royaume, sultanat, empire, émirat, khalifat ou principauté », que de fait toute « dictature étant une république... », continuent de bassiner les oreilles des citoyens lambda et d'affirmer, alors que les assassinats, perpétrés le 13 Novembre 2015 et revendiqués par des français, ont été l'oeuvre de français commandités par des français, que « La France est une République Démocratique... » qui est « en guerre contre les terroristes de l'Etat islamique... »

08:04 Écrit par catalan66270 dans Coups de gueule, Mes livres publiés, Mes publications sur d'autres sites | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

01 décembre 2015

Salons du Livre 2016

Salons du Livre Année 2016

Le collectif Auteurs Languedoc-Roussillon organise :

les 4 et 5 Juin 2016, un salon du Livre au Château-Abbaye de Cassan, à Roujan (Hérault), en partenariat avec le le Château de Cassan

Cassan.jpg

et le 12 Juin 2016, le 1er salon du livre de Langlade (Gard), en partenariat avec la Mairie de Langlade

Langlade.jpeg

--------------------------------------------------

Ces deux salons du livre sont ouverts à tous les auteurs édités à compte d'éditeur, à compte d'auteur ou auto-édités, aux libraires, aux maisons d'édition et aux artistes (peintres, dessinateurs, sculpteurs...)

(Pornographie et extrémisme religieux ne sont pas acceptés)

qui souhaiteraient participer :
- au salon du Livre au Château-Abbaye de Cassan, à Roujan (Hérault), les 4 et 5 Juin 2016
- 1er salon du livre de Langlade (Gard), le 12 Juin 2016
organisés par le Collectif des Auteurs du Languedoc-Roussillon

quotas :
- 60 à 70 auteurs
- 10 à 12 maisons d'édition et libraires indépendants
- 20 à 25 artistes

--------------------------------------------------

Il est impératif que vous retourniez, à Raymond Matabosch, par courriel, adresse courriel : ray66270@live.fr
avant le 15 Mai 2016 dernier délai
la fiche ci-dessous complétée :
(Une fiche par salon, toutes les informations sont requises pour l'enregistrement des demandes de participation)

Nom : ............................................
Prénom : ............................................
Pseudonyme éventuel : ............................................
Adresse domiciliaire : ............................................
Numéro téléphone : ............................................
Adresse courriel : ............................................

Pour les auteurs :
Genre littéraire : (Jeunesse, Roman, Poésie, Policier, Essais, Nouvelle & Novella, BD.....)
Titres, genres, résumés des ouvrages, Maison d'édition, code ISBN et prix de vente du livre que vous présenteriez si votre demande de participation est retenue.
et préciser si désir :
- de mener une conférence ou une causerie (durée 20/25 minutes)
- de proposer une lecture (durée 10/15 minutes)

Pour les libraires et les éditeurs :
ligne éditoriale

Pour les artistes :
spécificité artistique (peintre, sculpteur, dessinateur....)

--------------------------------------------------

Dernier délai, pour les demandes d'inscriptions : 15 Mai 2016

Cordialement

20:58 Écrit par catalan66270 dans Coups de coeur, Manifestations littéraires, Mes publications sur d'autres sites | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

"Les trois petits cochons"... image d'une France dans les tréfonds de basse-fosse...

 

3 cochons.jpg

Dans un discours, aux Invalides, oscillant entre trémolos de mauvais aloi et fadasserie, le chef de l’Etat, tout en crétinerie, a salué les victimes de "la génération Bataclan" dont le manque de spiritualité, de courage et de profondeur en fait "le visage de la France"

Et emboîtant le pas du Président de la République, de son Premier Ministre et de son Ministre de l'Intérieur, à la suite des assassinats commandés par des français, perpétrés par des français et revendiqués par des français, la Cop21 maintenue malgré l'Etat d'urgence qui en interdit sa tenue, devant politicardement tout "régler" dans le cadre des élections régionales tout autant maintenues malgré l'Etat d'urgence qui en interdit leur tenue, les journaleux, encensant François Hollande, continuent de nous inonder de leurs mièvreries et de leurs analyses hautement absurdes, déraisonnables, impertinentes, incohérentes, inconséquentes, biscornues, insanes, insensées et irraisonnables…

Hollande.jpg

Le bourrage de crâne, il en était une valeur montante avant Mai 2012, devenu une force de frappe de chaque instant après l'élection à la présidentielle de François Hollande, est dispatché à fort et haut débit, alors que, les Français étant des veaux, des trouillards et des hypocrites, aucun d’eux n’étant plus capable d'analyser les entités islam, chiisme, sunnisme, salafisme, wahhabisme, djihadisme, maghrébin, africain, cités, racailles, clandestins, immigration, niquab, qhami, barbe, voile, babouche, khebab, salles de prières, mosquées..., pour en éjecter les cancéreuses et les nocives et n'en garder que celles qui épousent la laïcité républicaine française, il n’est plus nécessaire d'en user tant les citoyens sont laminés, initialement par la méthode Sarkozyste, et surtout par la méthode hollandiste qui a éradiqué le concept "aimer son pays et être fier d’être Français n’est pas une tare, mais un honneur."

Et sous quelques jours, dans quelques semaines, c’est à Marseille, Lyon, Bordeaux, Toulouse, Lille, Nantes... que le type d’événement qui a endeuillé Paris, le 13 Novembre, nous ne sommes pas encore au 6 et au 13 Décembre, va se produire, peut être dans plusieurs villes en même temps…

Et nous reverrons la pleureuse présidentielle, alors qu'elle conspuait le Président Sarkozy, après les assassinats perpétrés en Mars 2012, aux veilles des présidentielles, par le djihadiste Mérah connu, avec son frère, pour avoir été un temps auparavant colleur d'affiche pour le PS, remonter au créneau et faire feu de tout bois à l'instar des ailes des moulins à vent, comme elle la fait après les tueries des 7, 8 et 9 Janvier 2015, aux veilles des élections départementales, et qu'elle le fait, en devenant lancinant, indécent et insultant pour les 130 victimes, depuis le 13 Novembre, veille des élections régionales...

Ce qui est sûr, c’est que le réveil des bobos hollandistes, le 13 Décembre au soir, va être pire qu’un lendemain de cuite à tel point que Manuel Valls, comme Bernard Cazeneuve en abuse à outrance, s'assurant la participation de pompiers pyromanes, avec les écologistes dans le cadre de la Cop21, va être obligé de mettre en application les permissifs rajouts, votés de toute urgence, à la loi sur l'Etat d'urgence : « toute personne cherchant à entraver, de quelque manière que ce soit, l'action des pouvoirs publics » et « à toute personne dont l'activité s'avère dangereuse pour la sécurité et l'ordre publics »

 

09:07 Écrit par catalan66270 dans Coups de gueule, Mes livres publiés, Mes publications sur d'autres sites | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu