Avertir le modérateur

31 mars 2010

6,6 sur l'échelle ouverte de Richter, un séisme de forte magnitude à frappé une nouvelle fois l'archipel Andaman le 30 Mars 2010

6,6 sur l'échelle ouverte de Richter, à 16 h 54 Temps Universel, 22 h 24 Heure locale, le 30 mars 2010, un séisme de forte magnitude à frappé, au large de l'île West Island, une nouvelle fois l'archipel Andaman situé dans le Golfe du Bengale et administrativement rattaché au territoire indien des Îles Andaman et Nicobar...

Son épicentre, localisé en mer latitude 13.609° Nord, longitude 92.884°Est, se trouve à 10 kilomètres au Nord-Nord-Ouest de West Island, 15 kilomètres à l'Ouest de Landfajd island, à 222 kilomètres au Nord de Port Blair, 218 kilomètres au Nord de Bombuffa, à 341 kilomètres au Sud-Ouest de Labutta et à 405 kilomètres au Sud-Sud-Ouest de Patbein,

Son hypocentre se situe à 40 kilomètres de profondeur,

Situées sur la plaque birmane, ou plaque d'Andaman, une microplaque tectonique généralement associée à la plaque eurasienne, en contact avec les plaques lithosphériques indienne subductante, eurasienne, australienne subductante et de la Sonde, ces îles sont fréquemment frappées par des tremblements de terre. Ses frontières avec les autres plaques sont notamment formées de la fosse de l'arc de la Sonde sur la côte ouest des îles Andaman et Nicobar. La subduction des plaques indienne et australienne, sous la plaque birmane, est à l'origine de la formation des archipels volcaniques d'Andaman et de Nicobar, et de la chaîne de volcans de subduction des Îles de Sumatra, de Java, de Bali et de l'archipel de la petite Sunda. La dorsale présente dans la mer d'Andaman est, elle, à l'origine de la formation de cette mer et de l'éloignement des îles Andaman et Nicobar de la péninsule Malaise depuis quatre millions d'années.

La création de la plaque birmane résulte de la progression vers le nord de la plaque indienne à une vitesse soutenue, environ 16 centimètres par an, progression accompagnée d'un mouvement rotatif dextre. La combinaison de ces deux mouvements a créé un système de failles en arrière de la fosse de subduction de la Sonde par laquelle la plaque indienne disparaît par subduction sous la plaque eurasienne. Le système de faille a ainsi désolidarisé la plaque birmane du reste de la plaque eurasienne et notamment de la plaque de la Sonde.

Le 26 Décembre 2004, une portion de faille de 1.200 kilomètres le long de la frontière entre la plaque birmane et la plaque indienne a provoqué un séisme de magnitude 9, un des plus puissant que l'homme ait connu. Sur les 1.200 kilomètres de rupture, une dénivellation de quinze mètres s'est produite entre les deux bords de la faille, la partie ouest passant au-dessus de la partie est, générant un tsunami qui fit environ 220.000 morts. La région reste active sismiquement puisque le 28 Mars 2005, un nouveau séisme de magnitude 8,7 s'y est produit.

Près de 2 Millions de personnes ont senti ce séisme et environ 36.000 l'ont fortement ressenti.


Les populations exposées :


Risque V : Bamboo 7.000 Habitants

Risque IV : Port Blair 112.000 Habitants

Risque III : Mawlamyinegyunn 39.000 Habitants ; Bogale 69.000 Habitants ; Pyapon 66. 000 Habitants ; et Kyaiklat 52.000 Habitants

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu