Avertir le modérateur

27 avril 2010

Une crise sismique réactivant le volcanisme, dans l'Archipel du Rat, Îles Aléoutiennes, met en danger plus de 40 millions d'oiseaux et 55 espèces.

Les îles Rat, tanangis Qaxum en Aléoute, sont un groupe d'iles volcaniques dans les Aléoutiennes au Sud-Ouest de l'Alaska entre l'île Buldir et Near Islands à l'Ouest, et Amchitka Pass et les îles Andreanof à l'Est.

Les plus grandes îles du groupe sont, d'Ouest en Est, Kiska, Little Kiska, Segula, Rat ou Kryssei, Khvostof, Davidof, Little Sitkin, Amchitka et Semisopochnoi . La superficie totale des îles Rat est de 934.594 kilomètres carrés. Aucune de ces îles n'est habitée.

Le nom de Rat Islands est la traduction anglaise du nom donné aux îles par le capitaine Fyodor Petrovitch Litke en 1827 quand il a visité les îles Aléoutiennes lors d'un voyage à travers le monde. Les îles sont nommées ainsi parce que les rats ont dominé Rat Island depuis environ 1780, suite au naufrage d'un navire japonais. En 2009, l'île a été considérée comme libre de tout rat.

Elles sont situées à la limite des plaques tectoniques de l'océan Pacifique et de l'Amérique du Nord, un zone très sismique En 1965, il s'y est produit un tremblement de terre majeur de magnitude de 8,7.

L'Archipel de Rat est inclus dans l'Alaska Maritime National Wildlife Refuge souvent abrégé en Alaska maritime ou AMNWR. Le refuge s'étend du Cap Lisburne, mer Chukchi Sea, à la pointe des îles Aléoutiennes à l'ouest et à l'île Forrester dans le sud de l'Alaska Panhandle à l'est.

Le refuge a diverses formes de relief et de terrains, y compris la toundra, la forêt tropicale, des falaises, des volcans, des plages, des lacs et des ruisseaux. Alaska Maritime National Wildlife Refuge est bien connu pour son abondance en oiseaux marins, soit environ 75% des oiseaux marins natifs en Alaska, 15 à 30 millions parmi les 55 espèces

AMNWR fournit également un habitat de nidification à environ 40 millions d'oiseaux de mer, ce qui représente 80 % de tous les oiseaux de mer de l'Amérique du Nord . Les oiseaux se rassemblent dans les « villes d'oiseau », ou colonies, le long de la côte. Chaque espèce a un site spécialisé de nidification, - corniche rocheuse, crevasse, gravats Boulder, Pinnacle, ou terrier -. D'autres animaux sont présents dans le parc tels les lions de mer, les phoques, les morses, les baleines et les loutres de mer .

Depuis 15 h 48, Temps Universel, 07 h 48 heure locale, une véritable crise sismique s'abat sur la région de l'Archipel de Rat et les îles Aléoutiennes.

Une première secousse de magnitude 4.9, d'hypocentre localisé latitude 51.09° Nord et longitude 178.71° Est, et d'épicentre situé à 40 kilomètres au Sud d' Amchitka, a vite été suivie

d'une seconde, à 15 h 53 Temps Universel, de magnitude 4.3 ;

d'une troisième, à 16 h 21 Temps Universel, de magnitude 4.4 ;

d'une quatrième, à 17 h 46 Temps Universel, de magnitude 4.9 :

d'une cinquième, à 18 h 15 Temps Universel, de magnitude 5.3 ;

et d'une sixième, à 18 h 25 Temps Universel, de magnitude 4.8,

ces secousses à répétition déclenchant toute une kyrielle de raz de marée mettant en grand danger les populations d'oiseaux qui y nidifient et la survie de certaines espèces en voie de disparition. De surcroît, elles ont eu, pour effet, la réactivation du volcanisme et plusieurs volcans sont entrés en activité et émettent des panaches de fumées et de cendres.

10 mars 2010

Le volcan Redoubt, en Baie de Cook, Alaska, Etats-Unis, menace de rentrer en éruption.

Le Mont Redoubt, aussi nommé Yjakushatsch, Goryalaya ou Redutsakya Sopka, est un édifice à la morphologie très abîmée par les glaciers. D'un volume estimé à environ 32 kilomètres cube, il mesure à sa base entre 30 et 35 kilomètres de diamètre. Il a commencé à se former il y a maintenant 890.000 ans sur des roches granitiques. L'analyse de ses dépôts indique des phases successives d'activités explosives et effusives en alternance. Il a produit, il y a environ 11.000 ans, une volumineuse avalanche de débris qui a été se jeter dans la baie de Cook, située à plus de 20 kilomètres à l'est du volcan. Après une phase de reconstruction, il a produit, il y 3.500 ans, une seconde avalanche de débris qui, partant vers le sud, a barré le cours d'une rivière. Cette dernière a fini par former, en arrière de ce barrage naturel, le lac Crecsent. Depuis plusieurs siècles maintenant l'activité se concentre sur le versant nord de l'édifice.

Consécutivement à un séisme de magnitude 4,2, 10 Mars 2010, à 13 h 05, Temps Universel, épicentre Redoubt volcano, dans la baie de Cook, en Alaska, à 75 kilomètres à l'Ouest-Nord-Ouest d'Happy Valley, 76 kilomètres à l'Est de Port Alsworth, 82 kilomètres à l'Ouest-Nord-Ouest de Ninilchik et 202 kilomètres à l'Ouest-Sud-Ouest d'Anchorage et hypocentre à 132 kilomètres de profondeur, le stratovolcan de subduction, le plus haut sommet de la chaîne des aléoutiennes, situé dans les Chigmit Mountains, le Mont Redoubt, menace de rentrer en éruption.

Le mont Redoubt connut une éruption en 1966, puis de nouveau en 1989.

L'éruption de 1989 éjecta des cendres volcaniques jusqu'à 14.000mètres d'altitude et un Boeing 747 de la KLM Royal Dutch Airlines fut pris dans son panache de cendres, étouffant ses 4 moteurs. Le vol réussit tout de même à se poser à Anchorage grâce à l'habileté du pilote qui ralluma les moteurs de justesse. Les cendres couvrirent une zone d'environ 20.000 kilomètres carrés.

Le 22 Mars 2009, le volcan connaît une très forte éruption qui se prolonge le jour suivant, obligeant les autorités d'Anchorage à annuler tous les vols depuis l'aéroport et mettre en état d'alerte de nombreuses villes, dont Talkeetna et Willow dans un périmètre d'une centaine de kilomètres en raison de possibles retombées de cendres.

09 mars 2010

09 Mars 2010, séisme de magnitude 5.6, sur l'Île Andreanof, en Alaska

09 Mars 2010 à 14 h 06 Temps Universel, un séisme de magnitude 5.6, a frappé l'Île Andreanof dans les Îles Aléoutiennes, en Alaska. Son épicentre se trouve à 79 kilomètres au Sud-Est d'Atka, 217 kilomètres à l'Est d'Adak, et à 348 kilomètres à l'Ouest-Sud-Ouest de Nikolski et son hypocentre se situe à 51,6 kilomètres de profondeur.

Il est suivi, à 14 h 52 Temps Universel, d'une réplique de magnitude 4.6, épicentre localisé à 109 kilomètres au Sud-Sud-Est d'Atka, 222 kilomètres à l'Est-Sud-Est d'Adak et 369 kilomètres à l'ouest-Sud-Ouest de Nilosky, hypocentre situé à 35 kilomètres de profondeur.

Les Îles Andreanof forment un groupe d'îles des îles Aléoutiennes au sud-ouest de l'Alaska. Elle s'étendent sur environ 440 kilomètres et furent nommées ainsi par un navigateur russe, Andreian Tolstyk, qui fut le premier à les explorer en 1761.

Elles sont situées entre Amchitka Pass et le groupe Rat Islands à l'ouest et Amukta Pass et le groupe des îles des 4 montagnes à l'est, à environ 52° Nord et entre 172°57' et 179°09' Ouest. La superficie totale des îles est de 3.924.737 kilomètres carrés. La population totale, au dernier recensement, en l'an 2000, était de 412 personnes, la plupart vivant sur l'île d'Adak dans le village homonyme.

Ces îles sont habituellement brumeuses et le vent y souffle de manière presque constante ce qui a entraîné l'absence d'arbres. De nombreux tremblements de terre se produisent chaque année sur ces îles dont beaucoup de magnitude supérieure à 5.

Dans l'attente de plus amples renseignements concernant ce séisme...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu