Avertir le modérateur

29 juin 2011

Cabrera, l'archipel aux poètes, une nature vierge

A bord de « golondrinas », depuis La Colònia de Sant Jordi et Portopetro, au sud de Majorque, les touristes peuvent se rendre à Cabrera pour la journée car la navigation y est soumise à autorisation.

cabrera 4.jpg

Cabrera, une nature vierge.


L'archipel de Cabrera, composé par une île principale, Cabréra, six petites îles, douze petits îlots et rochers affleurants, se situe à 15 kilomètres au Sud du cap Salinas, pointe extrême de la côte méridionale de l'Île de Majorque dont il dépend administrativement. Sur le plan de la faune et de la flore, il constitue un considérable et un inégalable écosystème insulaire vierge, non altéré par l'homme et unique en Espagne, voire en Europe.

Cabrera.jpg

Parc national maritime et terrestre.


Classé Parc National Maritime et Terrestre en 1991, plus de 10.000 hectares de terres îliennes calcaires et de fonds marins stupéfiants, l'archipel recense plus de 560 espèces botaniques, 200 de poissons et de nombreux invertébrés endémiques. C'est aussi une escale et un point stratégique, sur la route migratoire, pour plus de 150 espèces d'oiseaux.

Ses fonds marins les mieux conservés du littoral méditerranéen, domaine de prédilection des mérous, des poulpes, des murènes, des dauphins mulassiers, rayés et communs, des globicéphales noirs, des cachalots et des tortues sottes, sont riches de 162 espèces d'algues marines et de vertébrés et d'invertébrés comme le nudibranchie criard. Et la présence de prairies à posidonies d'une importance capitale au point de vue de la diversité et de la productivité, y favorisent la reproduction et le foisonnement d'un grand nombre d'espèces marines.

cabrera 1.jpg

Faune et flore sur l'ïle de Cabrera.


Son espace côtier abrite les colonies d'oiseaux les plus diversifiées de la Méditerranée occidentale : puffins cendrés, océanites tempêtes, mouettes d'Audouin, cormorans, aigles pêcheurs et faucons d'Eléonore repérables autour des îlots, etc...

La faune terrestre est dominée par les 10 sous-espèces de petits lézards qui la peuplent, dont l'endémique « sargantana balear », un petit lézard noir.

cabrera 3.jpg

Et la flore du Parc est composée de 516 espèces de plantes vasculaires, 22 espèces de mousses et 21 espèces de lickens. Vingt espèces sont endémiques des îles Baléares et une sous-espèce, « la rubia angustifolia subsp. Cespitosa », est endémique de l'archipel de Cabrera. Les espèces botaniques les plus intéressantes sont le Rhamnus des Baléares, la pivoine des Baléares, etc...

 

Des visites réglementées.

 

L'archipel étant domaine militaire, il est rigoureusement interdit de pratiquer la plongée sous marine avec bouteille et la pêche sportive, de débarquer des animaux et de camper, de récolter des plantes, des minéraux et des espèces protégées.

Raymond Matabosch.

Publié le 28 Juin 2011 sur :

C4N - Le premier site francophone du journalisme citoyen rémunéré !

31 décembre 2010

L'HOMME un animal mal pensant. Pamphlet.

S'il est une notion qui marque bien l'égoïsme de l'homme dans sa manière de concevoir le monde, c'est celle qu'il s'est forgé de l'utilité de certains animaux, de certaines plantes et de certains minéraux.

Apte à exploiter tout ce qui l'entoure et le côtoie, qu'il s'agisse d'animaux, de plantes ou de minéraux l'homme envisage trop souvent les représentants de la biosphère comme utiles, dans la seule mesure où il peut les exploiter d'une manière ou d'une autre. Cette façon de voir les choses, le place en dominateur et en propriétaire du monde vivant. De ce fait, il se croit autorisé à favoriser le développement de tout ce qui est source de profit, quitte, par ailleurs, à détruire tout ce qui gène directement ou non sa propre existence.

Qu'il n'oublie pas qu'il est seulement un être vivant mortel parmi les autres êtres vivants et un animal du sous-embranchement des vertébrés et du taxon des mammifères. Le monde vivant ne lui appartient pas et si ce dernier se maintient à la surface de la Terre c'est grâce à des équilibres naturels dans lesquels tout animal, tout végétal et tout minéral à sa place.

Aussi, en touchant à ces équilibres instables, même d'une manière supposée discrète, enlever une pierre fait s'écrouler la pyramide. Qu'il sache, lors, que toute notion d'animal nuisible ou utile est une notion exclusivement humaine. Et s'il abandonne cette manière de voir le monde, s'il reprend, modestement, sa place parmi les animaux, cette notion, pour lui, n'a plus aucun sens... Alors il persiste dans son égo égoïste... et il continue à enlever les pierres les unes après les autres faisant s'écrouler, chaque jour plus que la veille, la pyramide sur laquelle il s'est installé et, mauvais bucheron, il scie la branche sur laquelle il s'est assis...

Pour cette raison, l'homme doit agir avec prudence vis à vis des êtres vivants qui l'entourent et doit, en particulier, se garder de détruire sans avoir, auparavant, lourdement réfléchi sur les lourdes conséquences de ses actes. Ces conséquences sont d'autant plus graves qu'il est difficile d'y remédier parce qu'elles apparaissent à long terme. Lors, cernant les causes de la catastrophe, il est souvent trop tard pour y obvier.

 

 

 

Publié le 17 Décembre sur :

C4N - Le premier site francophone du journalisme citoyen rémunéré !

10:49 Écrit par catalan66270 dans Coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : homme, animal, prédateur, biologie, biodiversité | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

02 mai 2010

Pour mieux comprendre la Marée Noire qui frappe la Louisiane et le delta du Mississipi...

Pour comprendre la marée noire qui frappe la Louisiane, il faut penser aux tremblements de terre, les uns naturels et les autres induits...

Une des zones de prospection pétrolifère... dans le Golfe du Mexique, au large de la Louisiane, zone truffée de Monts en dôme, plus de 15 ...


et...

le dernier séisme induit, en date, ayant provoqué la marée noire dans le golfe du Mexique car, à jouer avec le feu, les pétroliers sont allés au delà du possible avec la plate forme de prospection pétrolière qui a littéralement coulé, au large de la Louisiane, suite à une accumulation d'explosions sous-marines, une toutes les 9 secondes depuis des semaines, des mois et des années, pour permettre aux scientifiques et aux techniciens d'affiner les résonnances sismiques dans le cadre des études "pétrolifères"... qui se déroulaient dans la Chandeleur Valley, la Redfish Valley et le Gulfport Valley, et les canyons sous-marins du Mississipi, dans l'axe même du rift de New Madrid... une région, au large de la Louisiane, truffée de Monts en Dôme et à forte sismicité...

Cerclés de rouge les volcans de boues sous marins et autres exutoires gazeux... dans une des zones de prospection pétrolifère... dans le Golfe du Mexique

Est-il nécessaire de s'interroger sur les vraies causes qui ont coulé la plateforme de prospection... suite à des arrivées massives de gaz qui déclenchèrent une explosion qui embrasa la plateforme ?

Ainsi, à jouer aux apprentis sorciers, scientifiques et techniciens au service des nocheurs de la finance, l'homme brûle ses ailes et souille, se croyant maître absolu, la nature nourricière....

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu