Avertir le modérateur

09 mai 2015

Le volcan Hakone, au Japon, en état pré-éruptif... Des évacuations...

Volcan Hakone, au Japon, état pré-éruptif...

Des évacuations...


Le quotidien russe "gorets-media.ru", a annoncé le Jeudi 7 mai 2015 : "Volcan Hakone, peur sur le Japon, les autorités nippones ont intimé une évacuation d'urgence des personnes..."

Suivant ce quotidien

Les autorités japonaises, élevant le niveau d'alerte volcan au Niveau 2, ont annoncé la complète évacuation des personnes du plateau Ovakudani, ce qui a concerné, en particulier, l'évacuation de touristes. Le volcan Hakone fait partie du parc national de Fuji-Hakone-Izu.. Le lac de soufre est rentré en ébullition et a atteint une température d' une centaine de degrés Celsius, une température qui peut se propager dans toute la vallée....

Cette élévation de la température, dans le lac de soufre, est concomitante avec un essaim sismique d'origine volcanique dont les épicentres sont de plus en plus proche de la surface, qui a débuté début avvril et dont le nombre d'évents est en constatnte augmentation. Des experts de l'Université de Kyoto croient que le volcan Hakone peut rentrer en éruption au cours des prochains jours prochains jours et au plus dans le laps de temps d'une quinzaine de jours.

Selon "RIA Novosti", un autre quotidien russe, les sismologues ont enregistré, du 26 Avril au 4 mai, 790 séismes d'origine volcanique, de magnitude maximum 2,6. Mais le Mardi 2 Mai plusieurs secousses ont été ressenties par la population.

La dernière éruption du volcan, d'origine phrétomagmatique, s'est produite en 1170...

Lac Ashi et en arrière plan, le Mt Fuji.JPG

 Et dans le cadre de mes livres de vulgarisation sur les volcans, mon prochain "Le Fuji-san, volcan du Lotus hondoïen." est sous presse et tout un chapitre est consacré au volcan hakone avec l'interrogation finale;;; Si le volcan hakone rentre en éruption, ne déclenchera-t-il pas, possédant une même chambre magmatique profonde, une éruption au Mont Fuji, d'autant que le Mont Fuji, le volcan Hakone et le volcan Ashikamaya font parti du même complexe volcanique..

Première de couverture.jpg

Les deux premières pages du chapitre consacré au volcan Hakone

 

le volcan hakone texte.jpg


 

16 avril 2011

Japon 11 avril 2011, séisme de magnitude 6,7: annonce du Big-One ?

Le 11 avril 2011, à 8h16 Temps Universel, 17h16 heure locale, un fort séisme a été induit par le rééquilibrage des contraintes au sein des plaques tectoniques affectées par le puissant tremblement de terre du 11 mars 2011. La secousse principale a été évaluée à une magnitude du moment (Mw) de 6.7 par le Centre Séismologique euro-méditerranéen. Parallèlement, l'United States Geological Survey (USGS), après l'avoir initialement annoncée à 7.1, l'a déterminée à une magnitude locale (ML) de 6.6 sur l'échelle ouverte de Richter. Son intensité au foyer, sur l'échelle de Medvedev-Sponheuer-Karnik (MSK), a été estimée à IX. Douze répliques, de magnitude supérieure à 5.1, dont deux de magnitude supérieure à 6.0 et d'hypocentre égal ou inférieur à 10 kilomètres de profondeur, se sont produites au cours des premières 24 heures.

Son épicentre, latitude 37.007° N, longitude 140.477° E, se situe à 16 kilomètres au sud d'Ishikawa, à 36 kilomètres à l'ouest d'Iwaki, à 44 kilomètres au sud-sud-est de Koriyama, à 71 kilomètres au nord de Mito, à 80 kilomètres au sud-est de la centrale nucléaire endommagée de Fukushima et à 161 kilomètres au nord-nord-est de Tokyo, capitale du Japon. Son hypocentre est localisé à 10 kilomètres de profondeur +/- 3.6 kilomètre pour l'USGS et à 20 kilomètres de profondeur pour le CESM.

Une vigilance tsunami a été initiée mais vite levée car aucune vague anormale n’a été observée. Au différent, une alerte pertes économiques au moins égales à 1% du PIB du Japon a été lancée. Elle prévoit une catastrophe d'ampleur régionale qui devrait générer de probables dommages importants et de possibles victimes. La violence de la secousse séismique a fait tremblé les immeubles de Tokyo et a été ressentie près d'Iwaki, dans la préfecture de Fukushima.

 

La suite sur Suite 101

14 mars 2010

Un séisme de forte intensité, magnitude 6.6, au large de Honshu, Japon : Crainte de tsunami.

Après deux fortes alertes sismiques, l'une le 12 Mars 2010 à 17 h 32 Temps Universel, Magnitude 5.8 au large de la Côte Orientale et le 13 Mars 2010 à 12 h 46 Temps Universel, Magnitude 5.6, au large de la Côte Orientale, un séisme de Magnitude 6,6, toujours au large de sa Côte orientale, ce 14 mars 2010, à 08 h 08 Temps Universel, 17 h 08 heure locale, faisant, entre autres, trembler les immeubles à Tokyo pendant plusieurs secondes, vient de frapper l'île de Honshū, au Japon

Honshū, autrefois appelée Hondō, est la plus grande île du Japon sur laquelle se trouvent, entre autres, les villes de Tōkyō, Ōsaka, Kyōto, Hiroshima,Yokohama, Nara et Nagoya. En superficie, c'est la septième plus grande île du monde et la deuxième plus peuplée après l'île de Java. Elle s'étire, en longueur, sur plus de 1.290 kilomètres, sa largeur varie entre 50 et 240 kilomètres, pour une surface de 230.510 kilomètres carrés représentant, environ, 60 % de la surface totale du Japon. Montagneuse et volcanique, Honshū est souvent sujette à des tremblements de terre provoquant parfois la mort de milliers de personnes. Le point culminant de cette île est le Mont Fuji, volcan actif culminant à 3.776 mètres

Le Japon est situé dans une zone de subduction de 4 plaques tectoniques, - Pacifique, Nord-américaine, des Philippines et Eurasiatique -, de nombreux volcans, comme le Mont Unzen, - d'auguste mémoire, les époux Krafft, Harry Glicken, vulcanologues et 40 autres personnes y ayant perdu la vie le 3 Juin 1991 -, sur l’île de Kyūshū, sont actifs.

Des milliers de secousses telluriques, d’intensité variable de 4 à 7,3 sur l"échelle de Richter, sont ressenties dans le Japon tout entier chaque année. Par ailleurs, les puissants et ravageurs tremblements du plancher sous-marin génèrent des raz-de-marée, ou tsunamis.

L'épicentre du séisme, localisé 37.780° Nord et 141.562° Est, se trouve à 80 kilomètres au Sud-Est de Sendai, à 95 kilomètres à l'Est de Fukushima, à 100 kilomètres au Nord-Est d'Iwaki et à 285 kilomètres au Nord-Est de Tokyo, la Capitale du Japon. Son hypocentre se localise, en milieu océanique, à 39 kilomètres de profondeur.

Ce séisme se situe près des fosses océaniques : fosse du Japon dans l'océan Pacifique à l'est de Honshū, sa profondeur atteignant 9.500 mètres, et la fosse d'Izu Bonin ou fosse d'Izu Ogasawara, profondeur maximale 9.780 mètres.

 

Une alerte tsunami a été lancée.


Historique des séismes proches de Honshū :


27 Septembre 1611 Magnitude 6.9 Honshū oriental, Japon.

18 Octobre 1644 Magnitude 6.5 Honshū oriental, Japon.

21 Avril 1659 Magnitude 6.9 Honshū oriental, Japon.

10 Juillet 1804 Magnitude 7.0 Honshū oriental, Japon.

07 Décembre 1833 Magnitude 7.7 Côte Ouest de Honshū, Japon.

20 Juillet 1835 Magnitude 7.0 Côte Est de Honshū, Japon.

22 Octobre 1894 Magnitude 7.0 Côte Ouest de Honshū, Japon.

31 Août 1896 Magnitude 7.2 Honshū oriental, Japon.

15 Mars 1914 Magnitude 7.1 Honshū oriental, Japon.

12 Juin 1978 Magnitude 7.4 Côte Est de Honshū, Japon.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu