Avertir le modérateur

07 février 2011

Le 04 Février, un violent séisme secoue le Nord-Ouest de la Birmanie. Silence radio des autorités.

Le 04 Février à 13 h 53 Temps Universel, 20 h 23 Heure locale, un violent séisme de Magnitude des ondes de volume, - mb -, 6.4 pour le Centre Séismologique Euro-Méditerranéen, - CSEM -, et Magnitude Locale, - ML -, 6.4 sur l'échelle ouverte de Richter pour l'United States Geological Survey, - USGS -, et d'intensité VII au foyer sur l'échelle de Medvedev-Sponheuer-Karnik, - aussi appelée échelle MSK -, à frappé à moins d'un kilomètre au Nord du village de Namponbon et a ébranlé la province birmane, - ou myanmaraise -, de Sagaing(1) et les provinces indiennes du Manipur(2) et du Nagaland(3), situées à la frontière de la Birmanie, - ou Myanmar -, et de l’Inde, sans qu’aucune victime et dégâts matériels n’aient été, pour le moment, signalé par les autorités locales birmanes et indiennes.

Son épicentre, latitude 24.616° Nord et longitude 94.740° Est, se situe à 3 kilomètres au Nord-Nord-Est de Shape, à 4 kilomètres au Nord-Est d'Onbinhim, à 5 kilomètres au Nord de Nampwehiaing, à 9 kilomètres au Nord-Ouest de Myene, à 10 kilomètres au Sud-Est de Namheinkaw, à 66 kilomètres à l'Est d'Yairipok, à 71 kilomètres à l'Est de Thoubal, à 81 kilomètres à l'Est-Sud-Est d'Imphal, à 133 kilomètres au Sud-Sud-Est de Kohima, à 227 kilomètres à l'Est-Sud-Est d'Aizawl et à 455 kilomètres à l'Est-Nord-Est de Dhaka.

Son hypocentre est localisé à 88,8 Kilomètres +/- 1 kilomètre de profondeur par l'United States Geological Survey, - USGS -, et à 92 kilomètres de profondeur pour le Centre Séismologique Euro-Méditerranéen, - CSEM -.

Bien que de profondeur intermédiaire, - 30 à 150 kilomètres de profondeur -, la violence de la secousse principale d'une durée de plus d'une minute, a donné lieu à des scènes de panique, parmi la population de la région et, à, Imphal, en Inde, à 80 kilomètres de l'épicentre, les habitants se sont précipités dans les rues. Côté birman, - ou myanmarais -, la province de Sangaing est très peu peuplée et ne compte pas de grandes agglomérations. Nulle information, émanant de la junte militaire qui règne sur le pays, n'a pu filtrer, un gouvernement et des autorités familières du fait. Pour mémoire, le cyclone Nargis, de catégorie 4, qui s'était abattu, les 2 et 3 Mai 2008, sur les Divisions de Rangoun, de l’Irrawaddy et de Bago, - Pegu -, ainsi que sur les Etats Môn et Karen, elle n'avait pas alerté les populations bien que l'Agence des Nations Unies pour la prévention des catastrophes et le service météorologique indien, - IMD -, après qu'un premier bulletin ait été envoyé dès la formation du cyclone, le 26 Avril, avaient prévenu la Birmanie, le 30 Avril, soit 48 heures à l’avance. Selon le ministre birman des Affaires étrangères, le bilan, au 5 Mai 2008 était d’environ 15.000 victimes. Le 13 mai, il était de 32.000 morts et 41.000 disparus, tandis qu'à même date, les évaluations, faîtes par le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires, - OCHA -, oscillaient entre 63.300 et 101.000 morts et 220.000 disparus et, qu'au 28 Mai, le nombre de victimes était évalué à 133.600. En outre, la junte militaire avait refusé de laisser entrer l’aide humanitaire, malgré les épidémies, - une « nouvelle catastrophe dans la catastrophe » -, inévitables, qui étaient à envisager à cause de l'inaccessibilité à l’eau potable, - salinisation de l’eau, pollution des pluies et destruction partielle du système de distribution -.

 

La séismicité dans le Nord-Ouest de la Birmanie, - ou Myanmar -.

 

Les sept États du Nord-Est de l'Inde, - Assam, Meghalaya, Mizoram, Tripura, Nagaland, Arunachal Pradesh et Manipur -, et les deux États birmans, - ou myanmarais -, du Nord et du Nord-Ouest, - Sagaing et Kachin -, sont situés dans une région à hauts risques séismiques.

Les enregistrements sismiques montrent qu'il y a eu au moins 16 tremblements de terre majeurs, de magnitude ≥ 7,0 sur l'échelle ouverte de Richter, sur le territoire de la Birmanie, - ou Myanmar -, lors des 170 dernières années, - de 1839 à 2008 -.

Tremblement de terre

Sur le plan géographique, la plus grande partie de la Birmanie, - ou Myanmar -, se situe dans la zone Sud de l'Himalaya, sur la marge orientale de l'océan Indien, par conséquent, exposés à de forts tremblements de terre car il se localise sur l'un des deux principaux secteurs séismiques du monde, connu sous le nom de « Ceinture Alpide » qui file depuis le Nord de la Méditerranée, en son Ouest, et s'étend, vers l'Est, à travers la Turquie, l'Iran, l'Afghanistan, l'Himalaya, et la Birmanie, - ou Myanmar -, jusqu'en l'Indonésie.

Les Tremblements de terre, en Birmanie, - ou Myanmar -, résultent de deux principales causes, à savoir :

- La subduction, avec collision seulement dans le Nord, - l'arc montagneux de l’Arakan et les montagnes himalayennes -, de la plaque Indienne sous la microplaque Birmane à une vitesse moyenne de 3,5 centimètres par an ;

Le déplacement, vers le Nord, de la microplaque Birmane, à partir d'un centre de diffusion dans la mer d'Andaman, à une vitesse moyenne de 2,5 à 3,0 centimètres par an.

 

Notes.

 

(1) La Province de Sagaing est une subdivision administrative de la Birmanie, - ou Myanmar -, située dans le Nord-Ouest du pays. Son territoire est montagneux : en son Nord, les montagnes himalayennes dont le point culminant est le sommet Hkakabo Razi, - dans l'État voisin de Kachin et à l'extrême nord de la Birmanie -, avec ses 5881mètres, et, en Sud-Ouest, l'arc montagneux de l’Arakan issu du même processus qui a fait s'ériger l'Himalaya. Elle est frontalière des états indiens du Nagaland et du Manipur au Nord, de l'État Kachin, de l'État Shan et de la Région de Mandalay à l'Est, de la Région de Mandalay et de la Région de Magway au Sud, et de l'État Chin et de l'Inde à l'Ouest. Sa superficie est de 93.527 kilomètres carrés, pour une population d'environ de 5.300.000 habitants. La Région comporte 198 hameaux et villages, 38 municipalités et huit villes principales : Sagaing, Monywa, Shwebo, Katha, Kale, Tamu, Mawlaik et Hkamti.

(2) Le Manipur, - ou Manipour -, est un État du Nord-Est de l'Inde. Il est voisin des États indiens de Nagaland au Nord, Mizoram au Sud et Assam à l'Ouest. A l'Est, il est bordé par la Birmanie. Sa superficie est de 22.356 kilomètres carrés, pour une population d'environ de 2.166.788 habitants.

(3) Le Nagaland est un petit État du Nord-Est de l'Inde. Il est entouré par trois autres États indiens : Assam au Nord-Ouest, Arunachal Pradesh au Nord, et Manipur au Sud, ainsi que par la Birmanie à l'Est. Sa superficie est de 16.527 kilomètres carrés, pour une population d'environ de 1.990.036 habitants.


Publié le 05 Février 2011 sur

C4N - Le premier site francophone du journalisme citoyen rémunéré !

08:07 Écrit par catalan66270 dans Sciences : Tectonique des plaques. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : séisme, tremblemet de terre, birmanie, inde, namponbon, sagaing, manipur, nagaland | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

19 juin 2010

Les Îles d'Andaman frappées par un séisme majeur de magnitude 6.1, le 18 Juin 2010.

 

Le 18 Juin 2010 à23 h 09 Temps Universel, 19 Juin 2010 à 04 h 39 Heure Locale à l'épicentre,

- pour le Centre Sismologique Euro-Méditerranéen, un séisme de magnitude 6.1, - ensuite revu à 6.0 puis à 5.9 -,  latitude 13.34° Nord, - ensuite rectifiée 13.30° -, et longitude 93.05° Est, - ensuite rectifiée 93.03° - , à frappé sur Sound Island, une île à l'Est de l'ïle d'Andaman, dans la Mer d'Andaman ;

Détermination de l'hypocentre, d'après le Centre Sismologique Euro-Méditerranéen.


- pour l'U.S. Géological Survey, un séisme sous marin, à la côte -14 mètres, de magnitude 5,9, latitude 13.245° Nord et longitude 93.086° Est, dans la Mer d'Andaman, à frappé au large de la côte Est de l'Île d'Andaman.

Détermination de l'hypocentre, d'après l'U.S. Géological Survey.


Son épicentre se situe à 188 Kilomètres au Nord de Bombuflat, à 191 kilomètres au Nord de Port Blair et à 358 kilomètres au Sud-ouest de Labutta et son hypocentre se situe

- à 40 kilomètres,  - ensuite revu à 25 kilomètres -, de profondeur pour le Centre Sismologique Euro-Méditerranéen ;

- à 27.2 kilomètres, +/- 6.4 kilomètres, de profondeur pour l'U.S. Géological Survey.

Suivant les autorité, ce séisme considéré comme modéré, bien que d'intensité VIII à l'épicentre, n'aurait fait ni victimes, ni dommages.

La mer d'Andaman ou Mer de Birmanie, considérée comme une extension de l'Océan Indien, se situe au Sud-Est du Golfe du Bengale, au Sud de Myanmar, - ex Birmanie -, à l'Ouest de la Thaïlande et à l'Est de l' îles Andaman, archipel indien Andaman-Nicobar. Du Nord au Sud, sa longueur est d'environ 1.200 kilomètres et sa largeur, d'Est en Ouest, de 650 kilomètres et elle développe une superficie de 797.700 kilomètres carrés. D'une profondeur moyenne de 870 mètres, elle atteint une profondeur maximale de 3.777 mètres dans le bassin d'Andaman. Tectoniquement elle est implantée sur deux microplaques, la plaque birmane qui regroupe toute sa région Est, les îles Andaman et Nicobar et l'ouest de la pointe nord de l'île de Sumatra, et la plaque de la Sunda.

Ces microplaques auraient été d'appartenance de la grande plaque eurasienne, mais elles se sont formées lorsque la plaque indienne est rentrée en collision avec l'Eurasie et à créé, il y a environ 3 à 4 millions d'années, un bassin d'arrière-arc, un bassin marginal qui deviendra la mer d'Andaman.

Par effet de la subduction de la plaque indienne, à une vitesse dite « soutenue » de 16 centimètres par an, sous la plaque birmane, un arc insulaire s'est ainsi formé donnant naissance au volcanisme : les volcans Barren, actif, et Narcodam, réactivé après le séisme, magnitude 9.1, du 26 Décembre 2004, et une kyrielle d'édifices volcaniques sous marins.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu