Avertir le modérateur

08 mars 2010

Violent séisme, de magnitude 6, dans l'est de la Turquie.

Un séisme de magnitude 5.9 suivant l'USGS et le Centre sismologique Euro-européen, 6 d'après l'observatoire Kandilli, - Kandilli Observatory and Earthquake Research Institute Koeri -, a frappé, à 4 h 32 heure locale, 2 h 32 Temps, la province d'Elazig, dans l'Est de la Turquie. Son épicentre se trouve à 74 kilomètres à l'est de la ville d'Elazig, à 16 kilomètres au sud de Karakoçan, - 30.000 habitants -, et à 550 kilomètres à l'est de la capitale turque, Ankara. Son hypocentre se situe à 2 kilomètres de profondeur.

De nombreuses répliques, plus d'une vingtaine dont certaines d'assez forte intensité, se sont, depuis produites :

08 Mars 2010 02:32:35 GMT // Magnitude 5.9, Est de la Turquie

08 Mars 2010 07:47:40 GMT // Magnitude 5.5, Est de la Turquie

08 Mars 2010 09:00:50 GMT // Magnitude 4.8, Est de la Turquie

08 Mars 2010 10:14:26 GMT // Magnitude 4.8, Est de la Turquie

08 Mars 2010 11:12:14 GMT // Magnitude 4.9, Est de la Turquie

Géologiquement, des contraintes s'exercent sur les sols turc, irakien et syrien, par la présence de la grande faille nord Anatolienne, de type coulissante et de décrochement dextre au rythme d'environ 20 mm par an, la plus dangereuse, qui menace Istanbul via son segment qui court sous la mer de Marmara. Et, à la différence de la faille de San Andreas dont la distribution spatiale des ruptures, au cours du temps, est assez aléatoire, la faille nord-anatolienne, longue d'environ 1.000 kilomètres, se caractérise par d’étonnantes séquences de ruptures

La micro-plaque anatolienne, sur laquelle repose la Turquie, est poussée vers l'ouest par les plaques eurasienne et arabique. Cette région est le siège de fréquents séismes :

1939, Erzincan 7.9, 32.962 morts ;

1942, Niksar-Erbaa 6.9 ;

1943, Tosya 7.7 ;

1944, Bolu-Gerede 7.5 ;

1949, Karlıova 7.1 ;

1951, Kurşunlu 6.8 ;

1957, Abant 6.8 ;

1966, Varto 6.9, 2.394 morts, 1.489 blessés :

1967, Mudurnu 7.0 ;

1971, Bingöl, 6.8 ;

1992, Erzincan 6.5 :

le 17 août 1999, İzmit 7.4, 17.480 morts et 23.781 blessés ;

le 12 novembre 1999, Düzce 7.2, environ 15.000 victimes.

Mais, analysant les contraintes causées par chaque tremblement de terre le long de la faille Nord-anatolienne, il est à constater que la chaîne des ruptures est incomplète et il est probable, la ville ayant connu plusieurs séismes importants dont ceux de 1509, appelé la Petite Apocalypse, 1763, 1894 et, dans une moindre mesure, 1999. qu'un séisme, de magnitude estimée entre 7.5 et 9, frappera, plus à l'ouest, toujours le long de la faille, la ville d'Istanbul, avec plus de douze millions d'habitants recensés, des estimations avançant le chiffre de seize millions, et sa proche banlieue, principal pôle économique de la Turquie.

15:05 Écrit par catalan66270 dans Sciences : Tectonique des plaques. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : séisme, turquie, elazig, karakoçan, ankara, istanbul, victimes | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu