Avertir le modérateur

31 janvier 2014

Le Bélisaire de Xambeu.

Le Bélisaire de Xambeu.JPG

Alors que l'espèce est répandue en Amérique du Sud, - Colombie et Équateur -, le Bélisaire de Xambeu, ou l'escorpí cec, en catalan, - Belisarius xambeui de son nom savant, répertorié scientifiquement depuis 1879 par l'arachnologue parisien Eugène Simon et rattaché à la famille des Troglotayosicidae -, constitue une espèce endémique rare de Catalogne, - Pyrénées Orientales, en France -, qui s'est développée autour du Massif du Canigou, - Vallespir et Conflent -, et dans les régions du Ripollès et de la Garrotxa, notamment aux abords de Prats de Mollo et de la vallée de Camprodon. Cette zone d'implantation est exclusive en Europe.

Cet petit chactidae, de la famille troglotayosicidae, troglophile, de 25 à 37 millimètres de long, dépigmenté, de couleur ocre, pâle, se rencontre, dans les Pyrénées occidentales, entre 600/650 et 1.500 mètres d'altitude, et, doté d'yeux latéraux vestigiaux, réduits à l'état de taches oculaires,présente la particularité de ne pas posséder d’yeux médians, d’où son appellation de « scorpion aveugle ». Il tire son nom d’un général général byzantin, Bélisaire, un héros du règne de Justinien, qui, selon la légende, légende, sans fondement historique, aurait terminé sa vie aveugle et mendiant, et de Vincent Xambeu, un naturaliste catalan du XIX°Siècle, qui avait collecté, à Conat, les exemplaires étudiés par Eugène Simon.

A la différence des araignées troglobies, les Bélisaires de Xambeu sont beaucoup moins nombreux dans les cavités souterraines profondes. Ils vivent en altitude dans des habitats forestiers montagnards, soit en milieu cavernicole, soit en hypogé, en milieu très humide, sous les litières forestières au couvert de hêtres et de bouleaux avec sous-bois dense de petits buis, sous des pierres très enterrées, ou sous des éboulis calcaires recouverts d 'épaisses couches de mousse. En outre, ils n'ont été recensés, et seulement en petit nombre, que dans trois grottes, entre 630 et 1.250 mètres d'altitude, aux entours de Prats de Mollo, et huit sites de surface, en Pyrénées Orientales, et quinze localités souterraines et dix-huit de surface en Catalogne.

Anophtalmes, leurs yeux n'interviennent pas dans la capture des proies, car le repérage de celles-ci s'effectue par le truchement de soies sensorielles. Leur reproduction, à faible fécondité, 5 à 24 larves, se déroule toute l'année. Le Bélisaire de Xambeu, « scorpion aveugle » cavernicole de Catalogne, unique représentant d'un genre créé pour lui, est une espèce rare, en voie de disparition, n'est connu, en Pyrénées Orientales, que dans une quinzaine de localités, situées au Sud-Ouest de Perpignan, dans le Massif du Canigou, le Conflent et le Vallespir, et sa survie est tributaire de la protection des biotopes que sont les grottes et les cavernes souterraines.

© 2014 Raymond Matabosch
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu