Avertir le modérateur

02 juin 2010

Le 02 Juin 2010, un séisme de magnitude 6,2 réactive le volcanisme sur l'île de Nouvelle Bretagne en Papouasie Nouvelle Guinée.

Un séisme de magnitude 6.2 sur l'échelle ouverte de Richter et d'intensité VII sur l'échelle MSK, a frappé, à 09 h 28 Temps Universel, 19 h 28 heure locale, au large du bassin du Bassin Solomon et à la perpendiculaire de la fosse de le Nouvelle Bretagne, ou fosse Bougainville, l'île de Nouvelle Bretagne en Papouasie-Nouvelle Guinée. Son épicentre, situé latitude 6.16° Sud et longitude 149.42° Est, se trouve à 15 kilomètres à l'Ouest de Kandrian, à 105 kilomètres au Sud-uest de Kimbe et à 444 kilomètres au Nord-Est de Port moresby. Son hypocentre se localise à 35 kilomètres de profondeur.

La secousse principale a été suivie d'une réplique de magnitude 4,8, quelques deux heures plus tard, à 21 h 46 Temps Universel.

L'île de Nouvelle Bretagne, - anciennement dénommée Nouvelle-Poméranie -, est une une île très montagneuse avec des composantes volcaniques et karstiques. Sur l'île, il y a cinq volcans actifs et seize sont dormants. Elle se situe à la frontière de deux microplaques, la microplaque de la Mer de Salomon subductant, à la fosse de Bougainville, à la vitesse de 8,6 centimètres par an, sous la microplaque de Bismark Sud.

La plaque de Bismarck Sud est une microplaque tectonique de la lithosphère de la planète Terre. Elle est généralement associée à la plaque pacifique. Elle couvre une partie de l'archipel Bismarck, Nouvelle-Bretagne, une partie de la côte Nord-Est de la Nouvelle-Guinée, le Nord-Ouest de la Mer des Salomon et le Sud de la mer de Bismarck. La plaque de Bismarck Sud est en contact avec les plaques Woodlark, de Bismarck Nord, de Manus et de la Mer des Salomon. La plaque de la Mer des Salomon est, elle, généralement associée à la plaque australienne.

La Nouvelle-Bretagne est une île très étroite née suite à un soulèvement géologique. Elle a une longueur d'environ 600 kilomètres et une largeur de 80 kilomètres au maximum à une superficie est de 36.520 kilomètres carrés et est peuplée par plus de 400.000 habitants austronésiens : tribus Tolai, Baininger, Kilenge, Lakalai et Sulka.

Sur cette île de Nouvelle-Bretagne, plusieurs volcans, en conjonction avec une augmentation du nombre de séismes, en moyenne 8 à 10 par période de 7 jours de magnitude toujours supérieure à 4.0 accédant souvent à des magnitudes supérieures à 6.0, - 6 depuis le 01 Janvier 2010 -, se produisant, depuis le début janvier, tant au niveau de la microplaque de Bismark Sud qu'au niveau de celle des Salomon, sont dans une phase de forte activité. Dans cette région de Nouvelle-Bretagne, l'activité sismique et volcanique est particulièrement intense et plusieurs autres volcans sont en activité quasi-permanente, quoique de manière intermittente.

Nid de volcans(1) et ceinture de feu du Pacifique, l'archipel de Papouasie-Nouvelle-Guinée et celui de Bismark font partie de l'arc mélanésien et d'une zone d'affrontement, la faille de Bougainville, sous forme de phénomène mécanique de subduction, entre les plaques tectoniques indo-australienne et Pacifique. Aussi les tremblements de terre et les tsunamis en résultant sont relativement communs en Papouasie-Nouvelle-Guinée et en Nouvelle Bretagne.

Bien que le séisme se soit produit le long de la faille dite de « le cercle de Feu », aucun dégât, ni blessé, n'a immédiatement été signalé, et le Centre d'alerte au tsunami du Pacifique, situé à Hawaï, précise qu'il n'y a « pas d'inquiétudes majeures concernant un tsunami ». Au différent, plusieurs volcans proches émettent des nuages de cendres laissant présager une ou plusieurs nouvelles éruptions ou des réactivations imminentes.


Notes :


(1) Les volcans de Nouvelle Bretagne : Complexe Langila, stratovolcans ; Arage, stratovolcan et geysers ; Complexe Mundua, stratovolcans ; Garove stratovolcan ; Dakataua caldeira ; Bola stratovolcan ; Garua harbour volcan ; Complexe Garbuna, stratovolcans ; Lolo, stratovolcan ; Pago, caldeira ; Complexe Sulu range, stratovolcans et fumeroles ; Hargy, stratovolcan ; Bamus, stratovolcan ; Ulawun, stratovolcan ; Lolobau, caldeira ; Rabaul, stratovolcan ; Tavui, caldeira

11 avril 2010

11 Avril 2010, un séisme majeur, de magnitude 7.1, frappe l'Ile San Cristobal, dans les Îles Salomon.

Dimanche 11 avril 2010 à 09 h 40, Temps Universel, 20 h 40 heure locale, un séisme de magnitude 7.1 frappe au large de l'Île San Cristobal, dans le bassin de Santa Cruz et proche du mont sous marin d'Hammondsport, dans les Îles Salomon. Son épicentre, localisé latitude 10.90° Sud et longitude 161.16° Est, se trouve à 50 kilomètres au Sud-Sud-Est de Taral'arawe, à 52 kilomètres au Sud-Sud-Est de Tawaraha, à 54 kilomètres au Sud-Est d'Hunihu, à 28 kilomètres au Sud-Sud-Est de Biaaro, à 94 kilomètres au Sud-Ouest de Kirakira, capitale provinciale de la province de Makira-Ulawa dans les îles Salomon, à 213 kilomètres au Sud-est d'Honiara, capitale des Îles Salomon, et à 1.538 kilomètres à l'Est de Port Moresby, capitale de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Et son hypocentre se situe à 51,9 kilomètres de profondeur. Mais aucune alerte tsunami n'a été lancée

Le séisme, ressenti dans toute la région jusqu'aux Philippines et même le Japon, a provoqué un ras de marée local générant des vagues de plus de 5 mètres de hauteur. Quelques personnes, prises de panique, ont été légèrement blessées en fuyant du littoral. Des maisons, sur les îles San Cristobal, Bellona et Rennel ont été détruites ou endommagée et de nombreuses personnes pourraient se retrouver sans abri. Dans la capitale Honiara, sur l'île de Guadalcanal, les habitants ont ressenti la secousse qui n'a pas engendré de dégâts.

Les îles Salomon sont régulièrement victimes de tremblements de terre Le 29 septembre 2009, la région avait été frappée par un violent séisme suivi d'un tsunami dévastateur, qui avait fait 186 morts aux Samoa et à Tonga. Le 2 Avril 2010 tremblement de terre majeur de magnitude 7.2, ressenti jusqu'au Japon, avait secoué secoué les fonds marins, au large des îles Salomon, provoquant un tsunami qui avait frappé la côte Ouest de ce pays du Pacifique.

Les îles Salomon sont situées dans « le cercle de feu », une zone d'intenses activités sismiques dues au chevauchement de plusieurs plaques continentales.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu