Avertir le modérateur

14 avril 2010

Un séisme, de magnitude 7.1, destructeur et meurtrier frappe le Qinghai : des centaines de morts et des milliers de blessés

Après trois alertes de moyenne et de forte intensité, VI à VIII sur l'échelle MSK, le premier de magnitude 4,9 sur l'échelle ouverte de Richter, se produisant dans la région de Qinghai, le 05 Mars 2010, épicentre à 20 kilomètres à l'ouest de Maduoxiang et à 200 kilomètres au Nord-Nord-ouest de Yushu, et les deux autres de magnitude de 5,6 frappant le Xizang, - Le Tibet -, région frontalière avec le Qinghai, le 23 Mars 2010, épicentre du second à 60 kilomètres au Nord-Nord-est de Nyainrong et à 300 kilomètres au Sud-Ouest de Yushu, épicentre du troisième à 58 kilomètres au Nord-Nord-est de Nyainrong et à 290 kilomètres au Sud-Ouest de Yushu, et tous trois d'hypocentre 10 kilomètres de profondeur, la région du Qinghai, Chine, à été à nouveau frappé par une série de tremblements de terre.

Le premier, précurseur, s'est produit le 13 Avril 2010, à 21 h 40, Temps Universel, 05 h 40 Heure locale, de magnitude 5.0, hypocentre 20 kilomètres de profondeur localisé latitude 33.23° Nord et longitude 96.70° Est, épicentre à 30 kilomètres au Sud-est de Chindu et à 32 kilomètres au Nord-Ouest de Yushu.

Le second, de forte magnitude, 7,1 sur l'échelle de Richter pour les services séismologiques chinois, 6,9 pour l'U.S. Geological Survey et pour le Centre Sismologique Euro-Méditerranéen, et d'intensité XI, sur l'échelle MSK, à l'épicentre, s'est produit à 23 h 49 Temps Universel, 07 h 49 Heure locale, hypocentre 10 kilomètres de profondeur pour l'USGS, 33 kilomètres de profondeur pour le CSEM, localisé latitude 33.27° Nord et longitude 96.67° Est, épicentre à 34 kilomètres au Nord-Ouest de Yushu et à 35 kilomètres au Sud-est de Chindu.

Le séisme principal à été suivi par plus de 100 répliques de magnitude comprise entre 2.5 et 3.9, par cinq de magnitude entre 4.0 et 4.9 et par trois de magnitude 5.0, 5.1 et 5.8

La région du Qinghai est sujette à des tremblements de terre de forte intensité tels ceux de 1738 magnitude 6.5 ; 15 Avril 1989 magnitude 6.3 ; 25 Avril 1989 magnitude 6.1 ; 03 Mai 1989 magnitude 6.5 et magnitude 5.8 ; 26 Avril 1990 magnitude 6.1 ; 03 Janvier 1994 magnitude 5.7 ; 29 Juin 1994 magnitude 5.8 ; 12 Septembre 2000 magnitude 6.1 ; 18 Novembre 2001 magnitude 5.5 ; 19 Novembre 2001 magnitude 5.3 ; 08 Août 2002 magnitude 5.2 ; 18 Août 2003 magnitude 5.4

Ce séisme, dernier bilan fourni par les médias autorisés d'État, a fait 649 morts et plus de 12.000 blessés, mais, en réalité, les chiffres officiels étant minorés, le nombre de morts seraient bien supérieurs à 1.000 voire 1.500 et plus. La zone la plus touchée, foyer du séisme avec une intensité de XI sur l'échelle MSK, est la préfecture de Yushu avec son siège Gyegu, région frontalière avec le Xizang, - le Tibet -, avec une population de 280.000 personnes. Selon Chine Nouvelle, Gyegu compte 100.000 habitants.

Le Qinghai est une région montagneuse très pauvre habitée par des paysans et des nomades d'ethnie mongole et tibétaine et les habitations y sont construites en terre. Plus de 85% de celles-ci, bâties dans la zone épicentrale du tremblement de terre se sont effondrées ensevelissant les habitants sous des tonnes de matériaux empêchant toute formation de poches d'air dans les décombres, une situation dramatique laissant présager un bilan catastrophique en pertes humaines.

23:11 Écrit par catalan66270 dans Sciences : Tectonique des plaques. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : séisme, tremblement de terre, chine, tibet, xizang, qinghai, yushu, gyegu | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

24 mars 2010

Deux séismes de magnitude 5.5 et 5.6 frappent le Xizang, Tibet, région frontalière avec le Qinghai, Chine

Ce 24 Mars 2010, à 02 h 06 Temps Universel, 10 h 06 heure Locale, Latitude 32.53° Nord, longitude 92.82° Est, un séisme de magnitude 5.5 sur l'échelle ouverte de Richter a frappé la région frontalière entre le Xizang, Tibet, et le Qinghai, Chine. Son épicentre se trouve à 40 kilomètres au Nord-Est de Niainrong, à 84 kilomètres au Nord-Nord-Est de Nagqu, à 98 kilomètres à l'Est-Nord-Est d'Amdo, à 101 kilomètres au Nord-Ouest de Sogxian, à 329 kilomètres au Nord-Ouest de Nyingchi et à 350 kilomètres au Nord-Nord-Est de Lhassa, capitale de la région autonome du Tibet. Son hypocentre se situe à 10 kilomètres de profondeur

Il est suivi, à 02 h 44 Temps Universel, 10 h 44 heure Locale, Latitude 32.51° Nord, longitude 92.83° Est, par une nouvelle secousse de magnitude 5.6, circonvoisine à la première et avec un hypocentre identique en profondeur, 10 kilomètres. L'épicentre se trouve à 50 kilomètres au Nord-Est de Niainrong, à 102 kilomètres au Nord-Nord-Est de Nagqu, à 110 kilomètres à l'Est-Nord-Est d'Amdo, à 107 kilomètres au Nord-Ouest de Sogxian, à 340 kilomètres au Nord-Ouest de Nyingchi, à 359 kilomètres au Nord-Est de Lhasa.

Ces deux séismes, tout comme ceux des :

- 18 Mars, dans le Xigang Oriental, Tibet, de magnitude 4.6

- 19 Mars, dans la région frontalière Myanmar-Chine, magnitude 4.7

- 21 Mars, dans la région de l'Hindu Kusk, Afghanistan, de magnitude 4.6

- 21 Mars, dans le Myanmar, magnitude 4.3

se sont produits dans l'axe du front d'attaque des plaques lithosphériques Eurasienne et Australo-indienne, convergentes :

- La plaque eurasienne est en contact avec les plaques nord-américaine, africaine, de la mer Égée, anatolienne, arabique, indienne, birmane, de la Sonde, du Yangtsé, de l'Amour et d'Okhotsk. Le déplacement de la plaque eurasienne se fait vers le nord-ouest en Europe et vers le sud-est en Asie à une vitesse de 1 centimètre par an

- La plaque indienne est en contact avec les plaques eurasienne, arabique, somalienne, australienne et birmane. Le déplacement de la plaque indienne se fait vers le nord à une vitesse de 6 centimètres par an

 

Conjoncture géologique .


D'après la théorie de la tectonique des plaques, l'Himalaya est le résultat de la collision de la plaque indienne et de la plaque eurasienne. Cette collision a commencé au crétacé supérieur, il y a environ 70 millions d'années. La plaque indienne qui se dirigeait vers le nord à la vitesse de 15 centimètres par année, a heurté la plaque eurasienne. Cette portion de l'océan Téthys, qui les séparait, a totalement disparu il y a environ 50 millions d'années. La plaque indienne continue à se déplacer à la vitesse constante d'environ 6 centimètres par année, s'enfonçant sous la plaque eurasienne et provoquant ainsi l'élévation de l'Himalaya et du plateau tibétain.

L'Himalaya fait partie d'un ensemble montagneux plus vaste encore que l'on désigne par Aire Hindu Kush-Himalaya, laquelle comprend outre les chaînes de l'Hindu-Kush et du Pamir, celles du Karakoram qui prolonge la chaîne himalayenne à l'ouest. Ce vaste ensemble chevauche huit pays et abrite plus de 140 millions de personnes.

L'Inde se comporte comme un poinçon qui emboutit et qui déforme la lithosphère asiatique sur plus de 3.000 kilomètres au nord de l'Himalaya. Le Tibet est coupé par de grandes failles qui absorbent cette déformation.

Cette intense activité tectonique rend la région très active du point de vue sismique. D'ailleurs, des séismes historiques de magnitude 8 et plus sont documentés sur le front sud de l'Himalaya.


Sismicité régionale.


11 Mai 1988, magnitude 6.2

30 Juillet 1992, magnitude 6.1

29 Juin 1994, magnitude 5.8

10 Juillet 2000, magnitude 5.3

14 Novembre 2001, magnitude 7.4

18 Novembre 2001, magnitude 5.5

19 Novembre 2001, magnitude 5.3

7 Juillet 2003, magnitude 5.5

18 Août 2003, magnitude 5.4

27 Mars 2004, magnitude 6.0

24 Août 2004, magnitude 5.4

26 Février 2006, magnitude 5.4

14 Avril 2006, magnitude 5.6

6 Octobre 2008, magnitude 6.1

8 Octobre 2008, magnitude 5.4

09:31 Écrit par catalan66270 dans Sciences : Tectonique des plaques. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : séisme, tremblement de terre, tibet, lhassa, xizang, qinghai, chine | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu